Tout a changé, rien n'est plus comme dans cette légende absurde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Kilomètres du Rôdeur

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les Kilomètres du Rôdeur   Sam 18 Sep - 1:51



L'inéxorable bruit des bottes qui s'écrasent dans l'herbe se faisait porter par le vent , soufflant à une force impréssionnante, poussait continuellement le voyageur vers l'arrière.Celui-ci luttait de toute ses forces pour avancer à travers les grandes plaines...Un lieu qui l'émerveillait mais le fatiguait aussi.Le voyage avait été long depuis Saverda (Une des nombreuses villes fictives dans lesquels Griffin s'est livré à..ahem ses action illicites) et l'aventurier était finalement parvenu franchir les multiples obstacles quoi qu'à qu'elle prix? IL avait perdu sa monture qui avait été dévoré par des ours lorsqu'il avait tenté de franchir la forêt de son propre pays...Se défaire des ours n'était pas un problème il en était rapidement venus à bout sans avoir à les tuer.Il suffisait de quelques aiguilles empoisonné bien placées et le tour était joué..mais s'en défaire au dos d'un cheval était une autre chose...Le protagoniste n'avait jamais eu le truc pour l'équitation...
Enfin bon,le fait est qu'il n'avait plus de monture pour l'escorter jusqu'à sa destination...et il marchait à contre vent!Il continua tout de même jusqu'à ce qu'il trouve un abris provisoire: un grand rocher.Là ,le voyageur retira le masque qui lui couvrait le nez et la bouche et laissa passa sa main gauche sur l'oeil gauche,celui où il y avait la cicatrice que lui avait infligé son paternel...Elle lui lançait depuis quelques jours.
Le poète soupira un long moment et se passa la main dans ses cheveux aux reflets étrangement bleuâtre .Le dandy rit...il se revoyait à l'époque où ce genre de journées étaient tout sauf monnaies courantes...L'époque oû il était l'un des nobles de Terra-Nuova!! Puis quelques chose d'autre lui passa à travers l'ésprit: c'était la première fois qu'il sortait si loin de son pays.Cette pensée le fit sourir et réfléchir un moment...il avait été trop occupé à se plaindre sur son sort pour réaliser à quel point le paysage autour de lui était beau...Il resta une heure comme ça, assis contre ce rocher..et voilà que le crépuscule commençait à se faire voir au dessus de la montage à l'Est de sa position.
Griffin décida donc de passer la nuit à l'abris.Il se leva en grognant,il était bien où il se trouvait...mais il devait établir son camp: Il sortit donc ses couvertures et le peu de bois qu'il avait pu prendre avec lui...il avait dû en laisser la majorité avec le cheval...il y avait aussi laissé la tente.Il esseya de rester positif..et y parvint: voilà où résidait une des grandes force de ce mystérieux personnage...il réussissait à garder la tête froide et positive malgrès la plus part des problèmes qu'il recontrait au cours de sa vie.Il déposa ses couvertures au sol et mit quatre gros caillous aux coins des couvertures pour empêcher le vent de les souffler au loin,il avait déjà fait l'erreur une fois et il avait passé la moitié de l'arpès-midi à courir après.Une fois fait,il prépara le feu qu'il alluma à l'aide d'une petite étincelle.Il sortit aussi un autre paquetage d'où il tira du pain,du fromage et de la viande séchée..Il manga en silence pour écouter le vent et admirer les magnifiques jeux de lumière du crépuscule.
Une fois son repas terminé,il rangea son écuelle et ses ustensils de cuisine ainsi que la nourriture qu'il n'avait pas terminée.Il sortit une autre boite d'où il sortit un petit cylindre fumable : on appelait ça une cigarette de nos jours . L'herboriste ouvrit ensuite sa petite sacoche vérifia que toutes ses plantes étaient là,ses deux dagues et ses quelques petites aiguilles. Il possédait également un colt 45 mais où était la joie dans abattre quelqu'un à distance..Enfin bref il eut du mal à allumé sa première mais il fint par dévlopper une technique avec sa main...au final il en fuma deux,les savourant tout les deux comme un enfant le ferais avec des bonbons.La nuit venait de montrer le bout de son nez et le crépuscle partait avec la queue entre les jambes,comme s'il avait quelques chose à craindre d'elle...
Griffin gloussa dans son coin puis sourit...Tout avait un ordre sur cette terre...Le feu craignait l'eau,la terre craignait le feu,le vent craignait la Terre et l'eau craignait le vent...La nuit craignait l'aube qui lui-même craignait le jour qui lui-même craignait le crépuscule qui lui-même craignait la nuit...
Le ex-noble ne put s'empecher de sourir à nouveau tout en apprèciant son dernier cylindre...Red Queen,sa dague de Gaucher se tenait à côté de lui et Requiem celle de Droitier reposait dans son "holster" lui-même attaché à sa ceinture...Il resat comme ça un petit moment puis remarqua au loin une collone de fumée qui se distainguait à peine en contraste avec l'obscurité plus l'effet de lumière obstruante que lui procurait son propre feu de camp...The Shwadow Puppet se leva se concentra sur le petit point lumineux...oui il en avait bel et bien un.

"_Hé Jezabel ?" demanda l'assassin
"_Que veux-tu demi-portion?" lui répondit la mort
_"Tu.. pourrais-tu arrêter de me surnommer ainsi..ça me blesse" rétorqua Griffin en fendant un grand sourire


Un bruit guttural fut l'équivalent d'un rire en guise de seule réponse à laquelle le poète eu droit ...Il soupira et se baissa pour prendre de l'alcool qu'il jeta dans le feu pour le maintenir en animation..il aurait pu faire de même rien qu'avec ses silex à frotter mais pourquoi se fatiguer?Il se rasssit donc et attendit: au pire s'il devait se battre avec la nature il le ferait.

Revenir en haut Aller en bas
Hinadellus Alicia

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 23
Localisation : Dans les ville

Feuille de personnage
Contractant/Chain:
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Les Kilomètres du Rôdeur   Mar 21 Sep - 19:09

Voici une journée long qui commence, comme d'habitude, je buvais mon thé tranquillement dans ma petite maison, elle n'était pas grande en effet, c'était une enciene chapelle abandonner, mais cela me sufit.
Il était exactement 13 h et 58 minutes.
Je déposa la tasse de thé regardant autour de moi,la verdures était splendide,le vent était une douce carèsse sans compter que le ciel était d'un bleu mirroitant.
Une journée tranquil et reposante.
Pas si reposante que sa finalement, je sentis comme un vent glacial me traversant le corps, ce n'était pas le vent qui me fit sentir ce froid, mais la venue d'un étranger n'éttant pas très loin de la forêt.
Je me leva, ferma les yeux et me consentra sur mon objectif.
En effet je pouvais voir vaguement une homme, plutôt bien habiller je dirais, près de lui ce tenait une espèce de dieux de la mort je pourais proposer ça.
Il me semblait plutôt dangereux, son aura était très maléfique,venait t'il aussi des Abyss?
Curieuse comme je l'étais, je décidait quand même d'aller voir cela de plus prêt.
Quelques minutes plus tard j'apeçut au loin l'homme marchant tranquillement prêt de la falaise, il semblait être fatiguer et parlait avec son dieux de la mort.
Il semblait soucieux et ne c'était surement pas rendu compte que j'étais prêt de lui en l'observant.
Puis je posa mes yeux sur de lui de haut en bas, c'était ma deuxième connaissance avec les humains, celui là semblait différents du vieille homme que j'avais rencontrer prêt du lac.
Je fut surpris quand je vis la couleur de ses yeux, il ressemblait beaucoup à la même couleur que moi, pourtant d'apprès se que j'avais pu entendre, les humains non pas les yeux rouge.
Il devais mesurer entre 1 M 80 et 1 M 85 par là, il faisait grand comparée à moi qui fait la taille d'un enfant de 14 ans!
Il était temps pour moi dans s'avoir plus sur lui.
Je sortie des buisson essaiyent de l'attaquer avec mes ongles long.
Sur le sol on pouvait voir de grosse fissure et moi également me tenant sur l'un de mes genoux et me redressent.

-Qui est tu! tu n'a rien à faire prêt de ma forêt avec ton espèce de jouait qui se tien a coter de toi!*le regarde séverement*

J'étais plus inquiete pour ma forêt que le reste, ce dieux de la mort ne m'inspirais aucune confiance, devais-je l'éléminer pour ne plus en entendre parler? ou bien le laisser en vie pour lui poser des questions sur les humain?
C'était à moi de choisir une réponce au plus vite avant qu'il n'essaie de sans prendre à moi.

(dsl pour les fautes (de très grave) mais j'ai voulut te répondre pour que l'on commence quand même a rp :p )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Kilomètres du Rôdeur   Jeu 23 Sep - 23:04

[Arg j'ai vraiment pas temps ce soir je suis vraiment vraiment désolé !! demain sans fautes !!]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Kilomètres du Rôdeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Kilomètres du Rôdeur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Rpg :: Rp Terminés-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)