Tout a changé, rien n'est plus comme dans cette légende absurde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel

Aller en bas 
AuteurMessage
Nemesis E. Heartnet
♤ The Mad Seller ♤
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 0:45



© CrazyCC


    Heartnet
    Nemesis


    Nom » Heartnet
    Prénom(s) » Nemesis Eden
    Surnom(s) » Il aimait bien se faire appeler Mad Seller ou Cursed Angel .. il trouve ça classe .w.' Sinon pour les surnoms affectifs bah c'est à vous d'en trouver ! Par contre je décline toute responsabilités en cas de meurtre ou autres tortures ! uxu'
    Âge »18 ans en apparence et environ 80 ans réellement ..
    Race » Chain
    Rang Social » Aucun
    Sexualité » Bisexuelle
    Métier » Aucun
    Habitation » Il vagabonde à droite à gauche
    Votre Contractant/ Votre Chain » Yoshiro
    Pouvoir » Son pouvoir est assez étrange et inhabituel -si l'on peut considérer un quelconque pouvoir comme 'normal'. Il est contenu dans ses plumes. Oui, oui, vous avez bien entendu et vous n'êtes pas sujet à des hallucinations collectives auditives. Son pouvoir ce sont ses plumes tout simplement. Laissez-moi vous expliquer comment fonctionne ce pouvoir et comment il pourrait être utile lors des combats. Ce sont les plumes, comme dit plutôt, qui sont à la base de ce pouvoir, il peut contrôler chacune des plumes présentent sur ses ailes et peut les détacher comme bon lui semble sans aucunes douleurs, elles peuvent même repousser après un certain temps. Enfin bref. Donc il possède des plumes détachables dont il contrôle le moindre des mouvements ... On suit toujours ? Voici maintenant la partie intéressante de son pouvoir car jusqu'à maintenant il pouvait juste faire mourir de rire ses ennemis en les chatouillant ! .w. /BAM/ Il contrôle également le poids, la taille et la "matière" de ses plumes. Il peut donc écraser quelqu'un avec une plume de 3 m de long et de 4 tonnes. Enfin ce n'est pas ce qu'il fait souvent .. Il utilise plutôt ses plumes comme des milliers de lames [Du style Byakuya dans Bleach .O.']. Vu qu'ils contrôlent leurs mouvements il peut créé de véritables tempêtes de lames/plumes, des boucliers, des épées, ect ... Enfin ce pouvoir est bien beau sauf que le nombre de plume est limitée et que donc s'il utilise toute ses plumes sur un ennemi il est complètement ... nu si un autre l'attaque par un autre côté. Bien évidemment les plumes repoussent en permanence sur ses ailes mais ça va pas très vite. Bref, il est bien son pouvoir, mais en fait il est pas si génial que ça !
    _________________________________________

    Comment trouvez-vous le forum ? : J'adore le Design, et il a l'air vraiment sympa .w.'
    Comment l'avez-vous trouvé ? : Shin m'a harcelé toute la nuit pour que j'accepte de venir /BAM/
    Avez vous bien lu le règlement ? : Validé par Hély
    Commentaire : Nope .w.

Look at me as I am ..


    Nemesis, un prénom qui désigne une personne parmi tant d'autre. Quelqu'un de plus sur la surface de la Terre. Un humain avec un corps, deux bras, deux jambes et une tête. Qu'aurait-il besoin de plus ? Juste un homme .. Qui ne se fond peut-être pas totalement dans le moule défini par la société. Non, Nemesis est plutôt le contre exemple de toutes ces personnes qui sont clonées, identiques en tous points à d'autres, n'ayant aucun caractère, personnalité, un physique quelconque et banale. Non, Nemesis est un original, autant dans sa tête que par son apparence. Laissez-moi vous décrire cet être unique, qui se distingue de tous.

    Commençons tout d'abord par ce que l'on remarque dès le départ, dès que nos yeux se posent sur cette personne, ce que notre cerveau enregistre dès les premières secondes. Son physique en général, sa silhouette, sa stature, sa taille, toutes ces choses si futiles et pourtant ce qui définissent un individu, qui le différencie des autres. Parlons tout d'abord de la taille, celle de Nemesis n'est pas si étrange ou unique, plein d'autres personnes ont la même taille que lui, mais beaucoup d'autre en on un différente. Nemesis n'est pas bien grand, ça se remarquera tout de suite si l'on le met à côté d'un géant de 2m et qu'on les compare. Pourtant il peu paraître déjà moins petit si l'on positionne un nain de 1m40 près de lui. Tout est relatif, sa taille de 1m71 est dans la moyenne, elle est tout de même assez faible pour un homme mais notre cher psychopathe ne s'en plaint pas. Il a réussit à tirer un maximum d'avantages de sa taille si particulière pour un individu de sexe masculin. Jamais vous ne le verrez se plaindre, rager, bouder, grogner sur sa taille insignifiante. Il adore sa taille et ne changerait celle-là pour rien au monde. De plus son poids est en parfaite adéquation avec la longueur de ses jambes ou plus généralement de son corps. En effet, 59 kg est ce que devrait indiquer la balance lorsqu'on se positionne dessus lorsqu'on fait 1m71. En fait c'est légèrement insuffisant de 2 kg, mais on ne va pas chipoter sur un nombre aussi insignifiant que celui-là. Alors que certaines filles tueraient pour avoir cet équilibre parfait entre la taille et le poids, Nemesis s'en fiche totalement. De toute façon quoiqu'il mange il ne grossira pas, il restera avec ce poids. Ça ne le dérange pas plus que ça, sauf lorsqu'on lui demande comment il peut ingurgiter tout ça sans perdre la ligne. La personne qui aura demandé ça ne reverra pas le soleil le lendemain vous pouvez en être absolument sur. De plus avec ce nombre de kilo la silhouette de Nemesis n'est pas enveloppée, loin de là. Il ne ressemble pas non plus à un frigo, aux épaules encore plus larges que les hanches. Non, ce gamin a plutôt un corps filiforme, il est assez fin, pas maigre, on ne voit pas ses côtes quand même, mais il n'a pas de ventre qui dépasse de sa ceinture !! Pourtant malgré ce physique que certains décriraient de faible, Nemesis n'est pas dépourvu de muscles. Vous n'avez qu'à soulevez son tee-shirt pour voir ses pectoraux bien dessinés et ses abdos qui se dessinent sur son ventre. Pourtant il n'est pas bodibuldé, parce que franchement un tas de muscle c'est pas si sexy que ça. Bref, Nemesis est quelqu'un d'équilibré avec un physique un poil androgyne.

    Maintenant que nous avons vu et décortiquer un peu plus en détails son physique "général" passons à un sujet plus précis. Le visage, ce qui fait de tout être, quelque chose d'unique et de différent. Qui permet aux autres de savoir une infime partie de se qui se passe dans nos têtes, théâtre de tornades de sentiments et d'ouragan d'émotion. Ce qu'il y'a de plus important chez un individu, le visage. Sans visage que serions-nous ? Des choses sans ressentis ? Des trucs qui n'ont pas d'identités, qui sont de simples machines sans vie ou presque. Le visage nous défini et fait de nous ce que nous sommes, nous allons donc voir, décrire, disséquer celui de Nemesis. Tout d'abord il n'est pas rond, il n'a plus ses rondeurs enfantines depuis longtemps et il en est bien heureux !! Pourtant son visage n'est pas anguleux et son menton en pointe. Non, il est plutôt ovale, quoique son menton soit légèrement pointu. Pas de quoi en faire un drame, il ne ressemble pas à une oreille de lutin, mais ce petit côté anguleux ne fait de rehausser son charme. De plus sa peau ressort encore plus avec cette configuration de son visage. En effet, la forme de son menton lui donne un petit air aristocratique qui se marie très bien avec sa peau opaline, et très douce. Tout ceci lui donne un air de fragilité, ce qui est renforcé par son absence total de pilosité. Tout comme son torse, le bout de son visage est imberbe, et pas le moindre poil ne pointe le bout de son nez. Ce qui a un avantage certain le matin ... Bref, il ressemble à un poupée de porcelaine, sa peau étant aussi blanche et pure que celle-ci. Parfois lorsqu'il rougit, ce contraste entre la couleur délicatement rosée-ou rouge- de ses joues et la blancheur de sa peau délicate le rende encore plus mignon et une envie de le protéger nous prend au tripe. Enfin, revenons sur le sujet de départ qui est le visage de Nemesis. Celui-ci est encadré par des mèches bleues, pas d'un bleu douteux, qui tire plus vers le vers que vers le bleu océan. Non, la couleur de cheveux de Nemesis est pleines de nuances, on ne pourrait mettre un seul et même adjectif sur ce bleu. Il peut être nommé de "bleu aussi clair qu'une ciel d'été sans nuages" pendant un instant et quelques secondes après parce que la luminosité à changé de "bleu telles les abysses maritimes". De plus c'est entièrement naturel, vous n'avez qu'à allez vérifier plus bas. Bref, ses cheveux qui lui vont parfaitement bien partent souvent dans tous les sens le matin, ou même pendant la journée et pendant la nuit. En gros, ses mèches rebellent sont en bataille quasi 24h sur 24 , défiant les lois universelles et connues de tous de la gravité. Certaines langues de vipères, jalouses diront que ses cheveux ressemblent à un nid de corbeau, ou qu'il ne sais pas comment utiliser un peigne. Pourtant l'impression qu'ils donne c'est qu'on s'est amusé à passé la main dedans, ou qu'un amant les a ébouriffés tout au long de leurs ébats. Ça lui donne donc un petit air sexy et dévergondé, de plus ils renforcent à leur manière la couleur aussi inhabituelle de ses prunelles. En effet, le bleu si étrange de ses iris ressort grâce à ses mèches sombres et sa peau pâle. Evidemment comme on pouvait s'y attendre lorsqu'on parle de Nemesis, ce n'est pas un simple bleu qui habite ses prunelles. C'est un savant mélange de violet, d'indigo, de bleu roi, de turquoise et on peut même discerner une petite touche de gris.

    Une dernière chose à dire sur lui et son physique est sur son style vestimentaire, même si peu de personne s'attardent dessus, c'est quelque chose d'important qui défini lui aussi une personne. Pourtant ce que porte Nemesis n'a rien d'exceptionnel, souvent des pantalons sombres et un tee-shirt ou une chemise quelconque. Il ne se fatigue pas pendant 30 minutes devant son miroir pour savoir ce qui irai le mieux avec tel ou tel habits, heureusement pour nous. Enfin, bref c'est quelqu'un qui s'habille aussi normalement que tout le monde, malgré le fait qu'il a un goût assez prononcé pour le noir et les couleurs sombres ...

    Passons maintenant à sa forme Chain, qui est nettement moins belle et esthétique que celle humaine. Tout d'abord sa peau est noire, oui, oui vous avez bien entendus. Absolument et totalement noire, aussi sombre que la plus profonde des nuit ou que le plus pur des onyx. Sa pigmentation est souvent comparée à celle du charbon, et c'est vrai que c'est aussi foncé que cette roche. C'est un des changements les plus visibles mais sûrement pas le seul, en effet, si la peau de Nemesis noircit ses cheveux eux s'éclaircissent et des nuances de verts s'ajoutent aux mèches déjà bien colorées de ce Chain. De plus ses cheveux grandissent considérablement et lui arrivent au bas du dos en une coupe savante. C'est-à-dire les cheveux en bataille sur le haut de la tête, et une queue basse qui rassemble le reste de ses mèches dans son dos. Enfin on est pas là pour parler coiffure mais plutôt de la forme Chain de notre bleuté, plus si bleu que soit. Nous disions donc que lorsqu'il prend sa forme de combat sa taille augmente considérablement pour atteindre le nombre assez imposant de 2m16. Nemesis passe donc d'un gringalet assez petit pour son âge, à un géant. De plus son torse, maigre au départ, s'épaissit, se muscle et il est si imposant que son bassin semble avoir rétrécit de plusieurs centimètres. Ce qui donne à son tronc une forme de triangle. Ses bras et ses jambes se muscles un peu mais restent quand même assez maigre. Ses mains se transforment et deviennent énormes, ses doigts se métamorphoses également et deviennent des griffes aussi tranchantes qu'une lame. Une autre transformation majeure se trouve au niveau de son dos, en effet, celui-ci se voit pourvu de deux grosses ailes aux plumes noires avec leur bout irisé de nuances bleues/turquoises. Il peut les replier si l'envie lui en prend, mais vu que son pouvoir réside dans ces deux membres, il préfère ne pas le faire. On remarque aussi deux trois changements aux niveaux de ses oreilles qui sont maintenant aussi pointues que celles d'un elfe, et ses yeux bleus électriques qui sont fendus en leur milieu.

I've got a feeling ..


Après avoir passé au peigne fin le physique et l'apparence de Nemesis nous voilà plonger dans son mental, encore plus complexe que la silhouette et ce qu'il montre aux autres en se baladant en rue. Nous allons nous glissez dans les tréfonds de son âme pour percer ses plus précieux secrets, pour découvrir le fonctionnement de cet être si particulier, pour savoir comment fonctionne son cerveau, ses tics, ses envies, ce qu'il aime, ce qui le dégoûte, tout plein de choses qui varient d'un individu à un autre ...

ociopathe
  • Une personnalité antisociale est un trouble de la personnalité qui est souvent caractérisé par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des normes sociales et aux codes culturels ainsi qu'aux émotions et aux droits des autres, et par un comportement impulsif. Voilà la définition du dictionnaire, bien des mots compliqués pour une seule partie d'un caractère. Beaucoup de gens ignorent la différence entre psycopathes et sociopathes. Il est vrai que la barrière n'est pas bien épaisse, et pourtant quelques petites choses changent entre ces deux troubles psychologiques .. Enfin nous ne sommes pas là pour parler d'un psychopathe, mais bien d'un sociopathe, car vous ne pouvez en douter maintenant, c'est bien un des défauts de l'être qu'est Nemesis. Son enfance plus que violente à fait de lui un être indifférent, qui ne comprend pas ses propres sentiments et donc encore moins ceux d'autrui. Il ne ressent rien face à la souffrance des autres, ni plaisir, ni dégoût. Il n'a pas envie d'aller les sauver non plus, juste un masque d'indifférence ..


ςruel
  • Les sociopathes sont souvent dit "cruels". Ce n'est qu'un stéréotype, un croyance populaire, plus simple pour expliquer cette maladie mentale. De nombreuses personnes atteintes de ce trouble ne sont pas cruelles pour autant. Malheureusement pour nous, Nemesis fait parti de ceux qui ont le mot "cruauté" marqué en rouge si l'on faisait une liste de ses qualités et défaut. Il n'a aucune pitié -à cause de sa sociopathie-, mais en plus de ça il est cruel. Il aime faire souffrir les autres, c'est une sorte de vengeance sur le monde par rapport à ce qu'il a vécu adolescent ...


ensible
  • En effet, Nemesis est quelqu'un de sensible, ce qui couplé à sa sociopathie peut faire d'énorme dégâts. Car malgré son incapacité à ressentir et comprendre ses propres sentiments, ceux-ci sont tout de même bien présents et tourbillones dans sa tête. Il ne peut pas les analyser et mettre un mot dessus et pourtant ils lui font ressentir un panel de choses totalement inconnues de Nemesis. Il est donc sensible à la moindre chose, il est comme un nouveau-né qui vient d'ouvrir les yeux. Malheureusement ses anciennes blessures ne se font pas si facilement oublié et réapparaissent souvent. Il réagit donc excessivement à certains mots ou comportements.


isanthrope
  • « La misanthropie apparaît quand on met sans artifice toute sa confiance en quelqu'un parce qu'on considère l'homme comme un être vrai, solide et fiable. Puis, on découvre un peu plus tard qu'il est mauvais et peu fiable... et quand cela arrive, l'intéressé finit souvent ... par haïr tout le monde. » Platon définissait la misanthropie comme ça, et c'est exactement comment Nemesis à été façonné. C'était un enfant épanoui, gentil, sociable qui aimait tout le monde et qui donnait une deuxième chance à à peu près n'importe qui. C'est les garnements de l'orphelinat et Mme Coles qui l'ont brisées maintes et maintes fois. Depuis il n'attend plus rien des hommes, il les déteste, les abhorre. Il ne cherche qu'une seule chose, détruire le monde ...


тorturé
  • Nemesis est une personne torturée, autant physiquement que mentalement. Il a subit les pires abus et sévices qu'un enfant pourrait connaître. Il a été brisé de trop nombreuses fois. De ce fait il n'est plus qu'une boule mouvante de haine et de rancune. Encore une fois ce sont ces tortures qui lui ont permisent d'être cette personne détestable sociopathe et misanthrope. Sans tout cela il serait encore cet imbécile heureux croyant en l'espèce humaine. Mais il a été désillusionné il y a bien longtemps et en garde les séquelles, autant physiques que psychologiques. Les cauchemars hantent ses nuits et les cicatrices barrent son corps ..


гêveur
  • Oui, tout à fait rêveur, quoi que ce ne soit pas vraiment le bon terme qui convienne à l'espérance qui reste logée au fond de son cœur. En effet, Nemesis espère, il attend que quelqu'un arrive et le sorte de ce cercle vicieux dans lequel il se noie depuis des années. Il rêve d'une personne qui serait capable de le rendre heureux et qu'il oublie toutes ces plaies encore béantes de sa poitrine. Il souhait pouvoir de nouveau donné sa confiance à quelqu'un, pas au hommes, non eux, ils veux tous les tuer. Non juste à une seule personne, celle qui la sauvera de la haine et la rancœur.


שiolent
  • Comme vous pouvez vous en douter, Nemesis est quelqu'un de violent. Il préfère l'action à la réflexion. C'est un impulsif, qui fonce tête baissée pour tuer le plus d'ennemi possible. La seule solution c'est le combat. La seule façon de détruire le monde c'est de tuer un à un tous les hommes. Sa haine est violente et se reflète dans son comportement. Lorsqu'elle monte dans son cœur, noie ses sens et sa raison, il ne peut faire qu'une chose ; Faire couler du sang. C'est comme si c'était une loi fondamentale de l'univers, on ne pourra sûrement jamais changer cette partie de la personnalité du bleuté ..


Ŧlemmard
  • Flemmard, c'est bien le mot qui convient à Nemesis, autant il est froid, indifférent, cruel, et j'en passe il n'en reste pas moins un irrémédiable .. flemmard ! Ce type est un indécrotable paresseux, auquel il faut botter le derrière pour qu'il se bouge un peu. Son mantra c'est "Don't Worry, Be Happy". Sauf qu'il n'est pas joyeux du tout. Breef! C'est quelqu'un qui aime dormir, flemmarder, tuer quelques personnes, dormir, et encore ... DORMIR ! Voilà en quoi se résume le planning d'une journée chez lui. Il est peut-être torturé, mais il est surtout un gars qui se fiche de la gueule du monde et qui reste assis sur son sofa en regardant les autres s'entre-tuer !! èOé

Fly High Little Wing ..


/!\ Attention, Abus d'enfants dans .. tous les sens du termes. Scènes pouvant choqué les âmes sensibles ! .w.' /!\

Once Upon a Time

    Le commencement de son histoire est trop parfaite pour être réel et pourtant. Il est né sans aucune complication et ses deux parents étaient très heureux d'avoir enfin un enfant. Car la mère de Nemesis avait été blessée dans un accident de fiacre et avait perdu son premier enfant, tout en devenant stérile par la même occasion. Enfin c'était ce qu'avait dit le médecin qu'ils avaient consultés à l'époque, mais ce fait s'est révélé faux avec la naissance de Nemesis. Ce petit être était donc un cadeau venu des Dieux. Ils décidèrent de le chérir plus que tout, pour que jamais il ne manque de rien. Les premières années de la vie de cet enfant fut donc Idyllique, il avait toujours tout ce qu'il souhaitait à la minute où il le souhaitait, mais heureusement il ne devint pas - enfin pas trop trop - Capricieux. Chose qui étonna tout de même quelque peu ses parents, mais qui en furent une nouvelle fois heureux. Nemesis était un bébé gentil, qui ne pleurait presque jamais, qui ne refusait jamais de manger quelque chose, il était pour la plupart du temps calme, en s'amusant avec ses jouets fraîchement acheté. Mais lorsqu'il commença à parler on remarqua une différence, il était un peu trop intelligent par rapport aux autres, et même assez rusé. Une fois son père lui avait donné une boite avec des trous en formes de rond ou d'étoiles, avec de petits cubes en bois qu'il fallait remettre dans les bons trous pour pouvoir mettre les formes à l'intérieur de la boite. Bah alors que les gamins tapent souvent avec le cube sur l'entrée ronde bah, Nemesis ouvrit tout simplement la plaque coulissante, remis les formes dedans, referma et redonna le tout à son père en moins de 30 secondes. On peut le dire, le paternel était abasourdi.

    Mais la vie continua son cours, il grandit comme tous les enfants de son âge, certes il était un surdoué, mais ne s'en ventait pas et le montrait le moins possible. Étrangement Nemesis était devenu quelqu'un de modeste et surtout était resté aussi calme que bambin ! Les années passèrent en se ressemblant autant, à part que Nemesis devenait plus grand, un peu plus adulte à chaque fois. Cependant ses parents n'étaient pas aussi riches qu'ils le faisaient paraître aux yeux de leur enfant, en effet, son père venait d'être renvoyé de son travail, et il peinait à en retrouver un autre. Bientôt ils furent expulsés de l'appartement dans lequel ils vivaient, tout ça sous l'oeil ébahis de leurs fils de 7 ans. Ils ne retrouvèrent pas de logement et vécurent leur première nuit dehors, sous le vent glacial de Novembre. Après avoir été réveillés transi de froid à l'aube, ses parents décidèrent de l'abandonner dans un orphelinat, ce serai toujours mieux que dans la rue, sur le banc d'un parc ou sur un pont. Ils le déposèrent sur le pas de la porte d'un des nombreux établissements pour orphelin dans le centre de Londres alors qu'il était encore profondément endormi. Les larmes dévalèrent les joues de sa mère alors qu'elle déposait un dernier baiser entre les mèches bleues de son enfant. Son mari entoura son épaule pour la soutenir et la réconforter, puis la détourna de son fils, le coeur lourd et les larmes aux yeux. Mais il se devait d'être fort pour sa femme et aussi pour son fils, même si celui-ci ne le verrai plus jamais de sa vie. Ils s'éloignèrent difficilement de l'orphelinat, s'enfonçant doucement dans la brume épaisse qui avait recouverte la ville ce jour-là.

    Lorsque Nemesis se réveilla, ses yeux bleus embrouillés par le sommeil, mais il remarqua bien vite qu'il n'était pas à l'endroit où il s'était endormi hier soir et surtout qu'il n'y avait personne à ses côtés. Lorsqu'il fit cette constatation, il se releva d'un bond et chercha furieusement son père et sa mère dans les alentours, essayant de percer le brouillard qui devenait de plus en plus épais, rendant ses recherches encore plus difficiles. Une boule d'angoisse monta doucement dans sa poitrine et sa gorge et il se fit force pour ne pas laisser les perles salées s'écouler librement sur ses joues rougies par le froid. Il regarda une nouvelle fois autour de lui et lança un faible ;

    - « Papa ? Maman ? »

    Rien, le silence complet autour de lui, il pouvait seulement percevoir le chuchotement du vent entre les dernières feuilles roussies des arbres présents autour de lui. Seul un bruit diffus de casseroles de jet d'eau et d'autres choses qu'on pouvait entendre dans une cuisine lui parvint. Pourtant il n'y eut aucun éclat de voix, ni même une parole rassurante du genre "Ne t'inquiète pas je suis là .." Lorsqu'il réalisa qu'ils n'étaient vraiment pas là, qu'ils étaient parti, il laissa libre court à ses larmes et se roula en boule sur le perron de l'établissement, gémissant les prénoms de ses parents en boucle, totalement perdu. Ses sanglots disparurent lorsque la porte contre laquelle il était assis venant de s'ouvrir pour laisser voir le visage sévère d'un femme dans la quarantaine, un chignon tirant ses cheveux vers l'arrière, de petites lunettes posées au bout de son nez, ses lèvres pincées devant ce nouvel parasite.

    Elle le regarda, méprisante, puis tourna le dos à Nemesis en lançant le mépris aussi présent dans sa voix que dans ses yeux ;

    - « Et bien ! Qu'est-ce que tu attend ?! Le déluge ? Rentre espèce d'incapable ! »

    Il leva ses yeux bouffis par les larmes sur la dame qui lui tournait le dos et se dépêcha de la suivre pour ne pas s'attirer ses foudres. Il regarda autour de lui, l'endroit était loin d'être propre et moderne, il pouvait voir dans chaque recoin des araignées et autres petites bestioles désagréables, ainsi que des traces de rongeurs. Le plancher était troué par endroit et il grinçait à chaque pas que Nemesis faisait. La femme s'arrêta devant une porte un peu plus soignée et toqua deux ou trois fois avant d'entrer sans même attendre que la personne présente dans la pièce lui réponde. Elle se contenta de prendre le poignet de l'enfant pour le tirer devant le bureau de la directrice de l'orphelinat.

    La femme, assise sur un fauteuil style Louis XIV, regarda le bleuté d'un oeil bienveillant, le détaillant brièvement, tandis qu'il faisait de même. Cette dame était assez maigre, comme celle qui l'avait accueillie, mais son regard doux et gentil inspirait à la confiance, tandis que celui aussi tranchant qu'une lame de l'autre faisait froid dans le dos. Elle avait des cheveux gris, mais qui tombaient librement sur ses épaules recouvertes par un châle vert pâle. Ses yeux marrons étaient cachés par des petites lunettes ovales qui tenaient à peine sur son nez en tirbouchon. Et malgré son âge assez avancé, si on s'en référait à la couleur de ses cheveux, elle était encore assez jolie. Nemesis lui fit un petit sourire timide auquel elle répondit tout de suite en appuyant ses coudes sur son bureau vernis.

    - « Alors comme ça nous allons avoir un nouveau pensionnaire ? »

    L'autre femme opina de la tête en pinçant encore plus ses lèvres si c'était possible, alors qu'elle ne jeta qu'un bref coup d'oeil au dit nouveau pensionnaire ;

    - « Je l'ai trouvé sur le perron occupé de pleuré comme une chiffe-molle ! »

    Nemesis se tendit à ses mots, une peur étrange prenant place dans son coeur. " Et si la dame ne voulait pas de lui parce qu'il avait pleuré ? Et si elle le trouvait trop faible pour vivre ici ?" Plein d'autres questions tournaient dans sa tête d'enfant tandis que les deux femmes discutaient de choses administratives. Il revint dans le présent lorsqu'on lui secoua l'épaule, tandis que la femme qui l'avait accueillie lui tendait un pantalon en toile et une chemise qui avait été blanche dans une autre vie. Il y avait également un peigne en fer et une bassine dans laquelle se trouvait un vieux drap déchiré, ainsi qu'une couverture en laine. Il regarda toutes ses nouvelles possession tandis que la directrice lui dit ;

    - « Bienvenue au "Green Wood" mon enfant ... »


    ........................................................................................................
    A Rush Of Blood ..


    Un jeune garçon se recrocvilla sur lui-même, ses petits bras pâles entourèrent ses genoux noueux alors qu'une faible plainte sortait de sa gorge sous le mouvement qu'il venait d'effectuer. Les larmes coulaient librement sur ses joues couvertes de coups et boues, il semblait misérable dans ces habits trop grands qui ne faisaient qu'accentuer sa maigreur et sa finesse. Il resta dans cette ruelle un long moment, seul quelques sanglots venaient briser le silence de la nuit, alors que l'enfant restait seul, prostré dans son coin. Il trembla de tous ses membres lorsuqu'un courant d'air glacé s'infiltra entre les deux murs de bétons, pourtant il ne bougea pas, il sanglota encore par moment, sinon il était calme. Seul le mouvement de sa cage torracique pouvait dire qu'il était encore en vie, sans cette indication on aurait pu croire au cadavre d'un enfant qu'on aurait abandonné après l'avoir torturé de longues heures, ses vêtements étant imbibés de liquide pourpre. Il gémit en sentant un nouveau vent glacé courir sur sa peau et serra un peu plus ses genoux contre son torse, ce qui lui fit pousser une seconde plainte de douleur.

    Des pas et des rires résonnèrent dans les rues silencieuses de la ville, brisant ce calme étouffant qui s'était installé depuis quelques heures à la tombée de la nuit. Seule la Lune était le témoin de ce qui se passait dans les rues de ce quartier de Londres un fois qu'elle était levée. Bientôt l'enfant pu percevoir la présence de plusieurs personnes dans la ruelle isolée où il se trouvait. Il ne se faisait pas d'illusions, ils n'étaient pas là pour pisser ou faire une autre chose dégoûtante. Non, ils étaient là pour lui, lui le sale démon, lui le monstre. Une nouvelle fois un sanglot s'échappa de sa gorge alors qu'un rire gras résonna une nouvelle fois près de lui. Il entendit les pas s'approcher, il sentit la poussière soulevée par cette action venir infecter ses plaies. Il toussa un peu lorsque la poussière de roche s'infiltra dans ses poumons et dans ses bronches. C'est à ce moment là qu'il sentit cette grande main calleuse le soulever en l'agrippant par ses mèches colorées qui lui avaient valu tant de brimades. Un nouveau ricanement résonna alors qu'il fût propulsé contre un des murs crasseux et qu'il toussa du sang par terre. Il se recrocvilla une nouvelle fois par terre en sentant un pied s'écraser contre ses côtes fragilisées par les abus précédents. Il gémit et la personne rigola en recommençant. Les larmes débordèrent une nouvelle fois de ses yeux, alors qu'il se remettait à pleurer sous la douleur et la peine. Il voulut crier, pourtant ce ne fût qu'une murmure inaudible qui sorti de ses lèvres fendues.

    Il se sentit de nouveau soulevé en arrière grâce à ses cheveux, il gémit et pourtant il n'ouvrit pas les yeux. Peut-être n'avait-il plus la force, ou peut-être ne voulait-il pas reconnaître que c'était des adolescents et non pas des malades mentaux en guise de sang frais. Il poussa un petit cri de douleur en sentant la pointe froide d'un morceau de verre occupé de s'enfoncer doucement dans l'épiderme de sa main, comme pour le faire souffrir le plus longtemps possible. Le métal glacé remonta doucement le long de son poignet et de son avant-bras, incrustant la douleur dans sa chair. Il senti son sang coulé doucement, faire son chemin jusqu'à sa paume qui pendait le long de son corps et goutter doucement au sol d'un un presque imperceptible "Ploc". Une fois que toute la longueur du bras, ses agresseurs décidèrent de refaire la même chose de l'autre côté, alors qu'il gémissait de douleur, les larmes ravageant toujours ses joues. Pourtant loin d'émouvoir ses bourreaux ça ne fit que renforcer leur rires inhumains.

    Cependant au bout de la seconde entaille, les pertes de sang avaient été trop importantes et il fini par ne plus réagir, perdu dans une sorte de brouillard, il ne sentait plus rien, n'entendait plus rien, il ne savait pas où il était, mais il était si bien ici. Il n'y avait plus de douleur, de sang, de haine .. Il soupira de plaisir et plongea alors que ses agresseurs l'abandonnèrent au même endroit où ils l'avaient trouvés, lassé de sa non-réaction à leurs tortures. Il sombra dans les doux bras de l'inconscience qui lui paraissait si chaleureuse.

    Ce fût un rayon de soleil qui s'abattait sur ses paupières qui le sortirent des bras de Morphée, il bougea tout d'abord légèrement le bras, comme pour chasser cet importun qui essayait de le réveiller, mais ce mouvements déclencha une douleur lancinante dans sa poitrine. Il gémit en ouvrant les yeux, en poussant un deuxième cri de souffrance à cause de la luminosité qui agressa ses pupilles encore un peu voilée à cause du sommeil. Il grogna et essaya de bouger une nouvelle fois ne récoltant comme résultat qu'une plus grande douleur qui se propagea dans tout son corps. Il serra les dents et bougea une nouvelle fois son bras, essayant de ne rien faire sortir de sa bouche, il se mordit la lèvre inférieure et recommença son action. Il mordit sa lèvre jusqu'au sang lorsqu'il sentit la fine traînée chaude que laissait le liquide vitale sur son passage sur son menton. Les larmes s'accumulèrent doucement au coin de ses yeux, et il ne mordit que plus férocement pour les empêcher de couler librement. Il devrait pourtant avoir l'habitude, c'était le même traitement depuis des années.

    Il essaya une nouvelle fois de se relever pour rentrer rapidement à l'orphelinat sinon Mme Coles allait encore la punir. Comme ce qu'il avait subit pendant la nuit n'était pas suffisant ! Quelques minutes plus tard il arriva enfin à se mettre debout, ses jambes tremblant fortement, mais il était debout quand même. Il commença à avancer doucement, pas par pas, une main placée sur le mur froid pour prévenir si jamais ses jambes le lâchait. Il arriva tant bien que mal à l'entrée du bâtiment dans lequel il logeait depuis 6 ans, il sourit étrangement avant de pousser la porte, essayant de faire le moins de bruit possible. Heureusement -ou malheureusement- pour lui le petit-déjeuner avait commencer et le bruit de la vaisselle s'entre-choquant parvint à couvrir le grincement de la porte. Il regarda à droite à gauche avant de s'avancer vers l'escalier et de monter doucement les marches.

    - « NEMESIS ! Sale vaurien ! Viens ici tout de suite ! »

    Il grimaça avant de descendre les quelques marches qu'il avait monté auparavant avec difficulté. Il marcha doucement jusqu'à s'arrêter devant la femme sévère et aigrie qui l'avait accueillie le premier jour ici. Elle lui fit un sourire à la fois cruel et malsain avant de se pencher légèrement vers lui, remontant ses lunettes du bout du doigt

    - « Tu as encore passé la nuit dehors à ce que je vois .. »

    Nemesis rentra un petit peu sa tête dans les épaules, regarda avec attention le bout de ses chaussures trouées, ses mèches bleues voilant la moitié de son visage. Il attendit patiemment la sentence qui n'allait pas tarder à tomber. Il retint son souffle en voyant presque le sourire de Mme Coles s'étirer comme si on était la veille de Noël.

    - « Vu que vous trouvez notre compagnie désagréable vous allez rester 1 semaine à la cave .. »

    L'adolescent releva vivement la tête vers Mme Coles, les yeux écarquillés, alors que la femme souriait toujours, malsaine. Il la regarda pendant au moins une bonne minute totalement éberlué avant qu'elle ne perde patience et lui aboie ;

    - « Quoi ?! Au lieu de rester planter-là descend donc dans ta nouvelle chambre pour la semaine ! »

    Son sourire qui avait disparu pendant que Nemesis la fixait réapparu, étirant ses lèvres sèches et fines tandis que le bleuté se dirigeait tant bien que mal vers la porte la plus abimée de l'établissement qui menait vers la cave. C'était vraiment un des pires châtiments. D'ailleurs la plupart des enfants n'y allaient pas plus de 3 jours de suite, car ils étaient privés de nourritures dans une cellule vraiment dépourvue d'hygiène, ils n'avaient droit qu'à un bol d'eau par jour et les tortures rythmaient leurs jours de détention. Nemesis frissonna d'ailleurs alors qu'il s'enfonçait dans les ténèbres qui s'étendaient sous la bâtisse, alors qu'il sentait encore vissées sur son coups, les prunelles brillantes de méchanceté de Mme Coles.

    Il sorti de la cave une semaine plus tard, littéralement épuisé, affamé et saignant de partout. De nombreuses plaies barraient son corps et des flots de sang coulaient de ces blessures. Il monta difficilement jusqu'au dortoir et s'écroula sur sa couche pour quelques heures de sommeil bien mérité. Seulement il fût interrompu par des rires gras et stupides. Billy. Un seul prénom pourtant qui déclenchait une tempête de sentiments à l'intérieur de Nemesis. Ce gamin insupportable de deux ans plus âgés que lui le persécutait depuis son arrivée. Ses cheveux bleus n'avaient pas dû lui plaire et il l'avait pris en grippe ..

    C'était son bourreau officiel depuis de nombreuses années, c'était à cause de lui qu'il avait été tabassé dans cette ruelle sombre cette nuit, qu'il n'arrivait pas à dormir en hiver, car il lui avait réquisitionner sa seule couverture et plein d'autres crasses que ce genre enfants font aux plus jeunes.

    Il se retourna donc lentement, aussi lentement qu'il le pouvait pour être agressé visuellement par l'horreur que constituait Billy. Il retint une grimace de dégoût et fit un petit sourire contrit. Seulement lorsqu'il remarqua le grand rictus sadique ornant les lèvres de ce gamin, il se dit qu'il était vraiment malchanceux ...


    ........................................................................................................
    The Last Light ..



    Nemesis avait grandit. Du haut de ses 18 ans, il était un des pensionnaires les plus âgés, il devrait même rapidement se trouver un logement et quitter cet orphelinat de malheur. Enfin pour l'instant il lisait un livre épais sous l'ombre du feuillage d'un chêne.

    Oui Nemesis avait bien grandit, il atteignait maintenant les 1m71, cependant il avait gardé son aspect chétif et androgyne. Il demeurait relativement mince, sans excessivement de muscles. Ses cheveux, qu'il n'avait quasiment jamais coupés, lui arrivaient en dessous des omoplates, tout en restant assez indisciplinés. Quant à ses grands yeux en amandes, d'un bleu étincelant, ourlés de longs cils, ils renforçaient ce côté androgyne. On pouvait aisément affirmer qu'il était devenu beau, même très beau.

    Il déclenchait déjà les passions chez les filles qui gloussaient dès qu'il passait à proximité. Nombreuses avaient tenté de lui parler, de le séduire, sans réel succès. Nemesis préférait rester seul : aucune de ces greluches ne l'avait secouru quand il en avait eu besoin, se contentant d'ignorer son existence alors pourquoi en ferait il autrement ? De plus leurs piaillements agaçaient ses oreilles, c'était d'un désagréable ! Il avait l'impression de traverser un poulailler à chaque fois qu'il s'approchait d'elles. Aussi restait il dans son coin, lisant le plus souvent possible. Seulement il n'était pas destiné à pouvoir rester tranquille car en plus d'avoir la côte chez les filles, on ne pouvait cacher qu'il en avait également une chez les garçons.

    L'orphelinat ainsi que son lycée interdisait le rapprochement garçon/fille, une gamine en cloque aurait posé plus de problèmes qu'autres choses et bien qu'il y ait inévitablement des fraudes, nombre de garçons étaient frustrés. Son côté androgyne ne les laissait pas indifférents. Beaucoup lorgnaient sur son appétissant petit postérieur. Nemesis avait reçu plusieurs fois des propositions indécentes, mais il avait…'décliné' à chaque. S'il n'était pas intéressé par les filles, il l'était encore moins des mecs. Ces bâtards lui avaient pourri la vie – et continuaient de temps en temps – alors il n'allait certainement pas leur faire ce plaisir.

    Et à vrai dire il ne s'était jamais interrogé sur sa sexualité, bien sûr il avait des envies quelques fois mais sa main droite lui suffisait amplement et il préférait se concentrer sur quelque chose de plus important. Seuls le fait d'avoir un bon diplôme le sortiraient de là en un seul morceau et c'était son seul objectif. Ce qui se passerait ensuite serait vu en temps voulu. Pour l'instant son but c'était de survivre jusqu'à sa sortie du Lycée.

    Hélas le destin en décida autrement. Cyril, un grand roux, était à présent le chef et il avait, depuis quelques temps déjà, des vus sur le petit bleuté. Il avait envie de posséder ce corps, le seul qui lui résistait. Non pas qu'il ait déjà disposé de tous les autres garçons du dortoir, mais ils lui obéissaient au doigt et à l'œil et il pouvait les prendre quand ça lui chantait. Mais Nemesis avait gagné son indépendance et il n'avait aucun pouvoir sur lui. Cela faisait qu'il avait doublement envie de le voir plier sous lui, soumis. Ce serait si jouissif de lui rattacher ses chaînes, d'autant plus qu'il était certainement une des plus belles personne de l'orphelinat.

    Il serait son trophée.

    Alors en cette chaude journée d'Avril, il décida d'obtenir son butin. Nemesis était comme à son habitude assis contre le tronc de l'arbre qui avait valu son nom à l'établissement. Les yeux fermés, la tête en arrière, on aurait pu croire qu'il dormait, mais en vérité il se reposait juste les yeux. Il réfléchissait également sur sa vie, et ce qu'il avait accompli depuis plusieurs années. Cependant il ne put analyser ce fait davantage car on le secoua violemment. Il ouvrit les yeux, irrité et avisa les cinq personnes qui se tenaient devant lui. Il eut le pressentiment que ceci n'augurait rien de bon.

    - « Ah ben quand même ! Ca fait trois heures que j't'appelle ! » s'écria Cyril

    Nemesis fronça les sourcils en entendant Cyril lui crier dans les oreilles et répondit froidement ;

    - « Qu'est ce que tu veux ? »

    Cyril lui fit un sourire torse, qui incurvèrent légèrement ses lèvres, et il répondit ;

    - « Tout doux mon ptit, j't'agresse pas moi ! »

    Le bleuté le regarda d'un air suspicieux, puis haussa un sourcil pour l'inciter à continuer, ce que le rouquin s'empressa de faire tout en souriant encore un peu plus ;

    Ecoute, j't'ai jamais vu avec quelqu'un alors j'te propose d'être ton prof particulier d'éducation sexuelle »

    Nemesis soupira intérieurement, il avait sentit venir le mauvais coup et il ne s'était pas trompé. Mais là ça dépassait tout ce qu'il avait pu imaginer. Il lui répondit donc en se relevant ;

    Pas intéressé, répondit il en se levant. »

    Le sourire de Cyril disparut mystérieusement et il grinça ;

    Qui t'as dis que t'avais le choix ? »

    Nemesis lui fit un petit sourire supérieur et moqueur avant de lui répondre ;

    - « Toi-même vu que c'est une proposition. Maintenant excuse moi mais j'ai autre chose de plus intéressant à faire. »

    Seulement il ne put s'éloigner car les quatre autres garçons lui bloquèrent le passage.

    - « J'suis pas comme les autres trouillards, reprit le chef, j'vais pas te laisser faire ce que tu veux. C'est moi le boss et tu vas m'obéir sinon j't'assure que tu reconnaitras plus ta belle gueule dans le miroir ! »

    Nemesis frémit de colère, ça n'allait pas recommencer. Il ne voulait pas de nouveau humilier et même à cinq contre un, ils verraient qu'il ne fallait pas s'attaquer à lui. Prenant son silence pour une résignation, Cyril déclara d'un ton vainqueur ;

    Maintenant tu vas être une gentille petite chose : tu vas aller derrière la cabane et écarter sagement les cuisses. T'inquiète j'suis sûr que tu vas aimer ça ! »

    Le bleuté le regarda hargneusement avant de lui cracher à la figure ;

    Tu rêves si tu penses une seule seconde que je vais t'obéir ! »

    Le roux le nargua en faisant des signes à ses sbires ;

    J't'ai déjà dis que t'avais pas le choix. »

    Aussitôt ils lui foncèrent dessus. Nemesis encaissa le premier coup sans avoir eu le temps de contrer, si bien qu'il fut étourdi pendant quelques secondes. Cela fut suffisant pour qu'ils l'emmènent derrière la cabane des toilettes.

    Ses violeurs commençaient à baisser son pantalon lorsque le jeune homme émergea. Une bouffée de panique le submergea, ils allaient peut être parvenir à leurs fins ! Il se débattit comme un beau diable. Mais les quatre gars lui tenaient fermement les bras et les jambes. Son boxer lui fut aussi retiré.

    - « James écarte lui les cuisses ! Et toi sale chienne laisse toi faire, tu vas adorer ! »

    Terrorisé, Nemesis voulu hurler mais une main s'abattit sur sa bouche. Des larmes coulèrent de ses yeux, il sentait ces mains proches – beaucoup trop – de son intimité, puis quelque chose de plus dur essayant de le forcer. Terrorisé de sentir pousser contre ses muscles ce sexe, les larmes redoublèrent d'intensité. Ces rires insupportables résonnèrent dans ses oreilles alors qu'il se sentait déchiré de l'intérieur, bientôt il commença les mouvements en lui, faisant cogner sa tête contre le béton dur. Peu à peu sa peau s'ouvrit pour laisser une marque sanglante sur le mur. La douleur, la honte, la haine et l'inconscience se faisaient de plus en plus présente, alors que peu à peu son champs de vision s'obscurcissait.


    ........................................................................................................
    Let the Darkness Swallow Us ..


    Il se réveilla dans un espace qui n'avait ni de haut ni de bas, le droite et la gauche se situaient n'importe où autour de lui, il n'avait aucun repers pour distinguer le Nord du Sud. Cet espace était noir, aussi profond que les ténèbres et il flottait. Il voguait au gré d'une quelconque loi qui régissait ce monde. Il ne sentait rien, même pas un souffle de vent. Il n'entendait rien, même pas le bruissement d'une feuille. Il ne voyait rien, à part ce noir étouffant. Ses mains se refermèrent compulsivement sur le vide, essayant de s'accrocher à n'importe quoi, qui pourrait lui apporter la certitude qu'il était vivant. Pourtant ses doigts ne touchèrent que du vide, l'angoissant encore plus. Il ferma les yeux pour se calmer, mais bien vite il les réouvrit, cette endroit étant trop dangereux et étrange pour pouvoir se permettre de ne pas être concentré dessus. Cependant cette fois-ci de légères volutes argentées volaient doucement dans l'espace dans lequel il se trouvait.

    J'ai peur ...

    Malgré l'apparition de ces fumées l'angoisse monte en lui, irréprésible, elle s'insinue partout, parcours ses veines tel un poison mortel. Peu à peu son rythme cardiaque augmente, ses respirations sont plus rapides, il soulève sa cage toracique tellement haut, qu'il a mal aux côtés. Ses doigts s'agitent dans le vide, tentant de s'accrocher à quelque chose, de prouver que tout ceci n'est qu'un rêve. Ses yeux fouille le lieux, ils s'agitent dans leurs orbites, ils observent tout ce qu'il y'a dans cet espace, mais bien loin de le rassurer ça ne fait qu'augmenter sa peur. Il tourne sa tête des deux côtés, au maximum, pour regarder son environnement, sa nuque le lance et pourtant il continue son manège, il ne s'arrête pas, bien trop appeuré, bien trop plongé dans l'angoisse que ce lieu lui donne.

    J'ai peur ...

    Une voix lui parvint, faible, lointaine, à peine perceptible, pourtant il l'entend, ses oreilles en frémissent. Il n'est pas seul dans ce monde de noirceur et de .. vide ? Il ne sait même plus, peut-être que ce supposé vide est quelque chose en fait ? Il n'en sait absolument rien et ça le stresse, ses battements de coeur repartent alors qu'ils s'étaient un peu calmer à l'entente de cette voix. Il cherche de nouveau, ses yeux clairs fouillant l'espace devant lui à la recherche de la propriétaire de cette phrase. Il ne voit toujours rien et pourtant son angoisse s'est quelque peu calmée, car il sait qu'il n'est pas seul, il sait qu'il y'a quelqu'un, quelque part près de lui, qui l'attend, qui l'appelle, qui le regarde. Qui sait ? Et il reprend espoir, il essaye de bouger vainement, d'avançer vers l'origine de cette voix, pourtant il ne remue pas un orteil, comme s'il était paralysé. Alors que tout à l'heure ses doigts fouillaient dans le "rien" maintenant plus rien ne bouge, seul sa tête est encore dôté du droit de se mouvoir, le reste, immobile. La panique remonte d'un coup, sourde et lourde, elle s'installe dans son coeur, dans son corps, elle engourdi ses sens, elle paralyse son cerveau. Il réfléchit au ralentit, à cause de cette terreur irrationelle qui l'assaille. Pourtant il a beau se raisoner, rien ne parvient à la faire partir ..

    J'ai peur ...

    Ces paroles résonnèrent dans le silence de cet espace, ils étaient toujours aussi faibles et tremblants, pourtant cette voix était plus proche de Nemesis qu'avant. Il réessaya de bouger, toujours sans succès, pourtant il s'acharna encore, pendant de longues minutes et bientôt un de ses doigts de mis en mouvement, seulement le prix à payer pour ce "miracle" fût une fulgurante douleur dans sa main entière et même dans son avant-bras. Il gimaça et pourtant n'abandonna pas. Peu à peu ses doigts s'agitèrent, lançant des piques de souffrance dans tout son corps. Il se remit doucement en mouvement, très doucement, mais il réussi quand même. Cependant, au fil de ses progrès, la douleur continua à augmentant, meurtrissant sa chair et ses os. Et au bout d'un moment elle fût telle que Nemesis ne put la supporter et se libéra de ces chaînes de douleurs en sombrant dans une inconscience bienfaisante .

    J'ai peur ..

    C'est cette voix qui le réveilla, il se trouvait toujours dans ce espace sombre, oppressant, pourtant il sentait le sol dure et froid contre son dos. Il essaya de bouger et se rendit compte qu'il ne souffrait presque plus, contrairement à tout à l'heure ou la douleur résonnait dans chacun des membres de son corps. Il se releva et regarda autour de lui. La pièce dans laquelle il était tombée était toujours aussi sombre, il pouvait juste distingué quelques vestiges de mobilier placés un peu partout dans l'espace. Il enleva la poussière présente sur ses vêtements en lambeaux et se mit à réfléchit jusqu'à que ce murmure vienne interrompre son débat philosophique.

    J'ai peur ..

    C'est là qu'il se rendit compte qu'il était seul, absolument seul dans cet espace sombre et que ce chuchotement, ce doux murmure qui glissait contre sa peau ne venait que de sa tête. C'était lui-même qui appelait à l'aide une quelconque entité. Une vertige le prit, et c'est comme si le voile qui recouvrait ses souvenirs se déchira. Toute sa vie défila devant ses yeux sans qu'il ne puisse l'arrêter. Il revit tous ces moments d'horreur, son viol et même sa propre mort. Un hurlement de douleur et de haine sorti de sa gorge alors qu'il s'effondra à genoux, les larmes coulant sans qu'il puisse les retenir. Un dernier souvenir lui effleura le cerveau. Cette lueur blanche qui lui avait demandé s'il voulait vraiment mourir. Eta-tce à cause d'elle qu'il se retrouvait dans cet endroit si étrange ? Etait-il mort ? Ou bien vivant ? Ses questionnements furent une nouvelle fois interrompus par un énorme chien aux oreilles d'ours et aux dents aiguisées qui fonça sur lui, toutes lames dehors. Une pensée étrangère lui traversa la tête à cet instant.

    Welcome in Abyss ..


    ........................................................................................................
    Set Me Free ..


    Nemesis bailla alors qu'il était avachi sur les restes d'un sofa de style victorien aux coussins défoncés de couleur rouge. Un bras au dessus du dossier son regard électrique vogua à travers la pièce démolie sans grand intérêt. Depuis quelques temps il s'ennuyait, enfin depuis quelques années. Quoiqu'ici le temps passe différemment par rapport à l'extérieur, en effet, l'écoulement des secondes est encore plus lent. Surtout lorsque sa seule distraction est ...le combat. Ooouh ! Génial. En bref, le bleuté s'ennuyait comme un rat mort, il avait pourtant la flemme de trouver un portail inter-dimensionnel pour faire un contrat avec un quelconque humain. Il bailla une nouvelle fois avant de faire bouger ses ailes pour ne pas quelles s'endorment, ses griffes jouant avec les bouts d'ouates sortant des nombreux trous du meuble. Alors que ses paupières se faisaient lourdes et qu'il allait céder au sommeil, une déchirure s'opéra dans le "Ciel" -si on pouvait appelé ça un ciel, le terme plus exact serait plafond- un corps tomba alors que l'ouverture se refermait derrière lui.

    Réveillé par cette apparition, Nemesis releva sa carcasse carbonisée et décharnée, intéressé par cette supposée personne qui allait bientôt s'écraser comme une merde sur le sol. Ses lèvres s'incurvèrent alors qu'un ricanement moqueur sorti de sa bouche, lorsqu'il s'imagina la future probable scène qui allait se dérouler sous ses yeux. Malheureusement le bleuté n'eut pas le temps de sortir le pop-corn vu que le supposé humain rebondit sur un des nombreux coussins présents dans cette pièce. Nemesis faillit s'écrouler et pleurer de dépit, mais il se retint de justesse. Il avait quand même une fierté que diable ! Enfin cette supposition est encore à vérifié .. Enfin revenons sur la personne apparue comme une fleure dans l'Abyss. Nouveau Chain ou humain ? Cette question passa dans le cerveau de Nemesis pendant une fraction de seconde, avant qu'il ne s'avachisse une nouvelle fois, nullement intéressé par la réponse à cette question. Il observa cependant le nouvel arrivé, par pure curiosité, et il devait avoué qu'il n'était pas mal. Se


Dernière édition par Nemesis E. Heartnet le Mer 19 Jan - 23:47, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Holmes
✿ The Princess Blade ✿
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 21
Localisation : Dans mon monde à sa recherche et à la recherche de moi même

Feuille de personnage
Contractant/Chain: † Black Lord, Glen Baskerville ♥
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 0:51

Bienvenuuuue ! J'ai Validé le code ! Hâte de voir le reste o/

_________________

Evangeline HOLMES ; The Princess Blade
You are my marionette Invité

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blavatsky Azrael

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 24
Localisation : Jour de clair de lune

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 1:11

Sois le bienvenue et amuse toi bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikari Saia

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 1:13

Bienvenu et amuse toi =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis E. Heartnet
♤ The Mad Seller ♤
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 4:07

Merci à tous ! (a)
Tu vas voir Hély, je vais faire une histoire encore pire que les autres !! èwé /BAM/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 5:25

Bienvenue !!!!
Un peu long mais j'ai l'habitude ^-^..... Tu te plaira ici et on rendra bien soin de toi Wink
Bonne chance pour la suite de ta fiche ^-^ Et épate-nous XD
Revenir en haut Aller en bas
Shin A. DawnDream
Temptation
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2010

Feuille de personnage
Contractant/Chain: Sachimé Ripper
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 11:25

Ha Nemesiiis ..I love you

Niar niark .. T' as pris le bon perso ..

Bon courage pour ta fichette !! Si tu as des questions ^^

Au fait j' adore ton avatar <3

HS: Ton histoire est trop triste Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert Nightray Bezarius

avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 25/08/2010
Age : 22
Localisation : Perdu dans le XXI° siècle ~

Feuille de personnage
Contractant/Chain: Mariko Phantomhive - Mariko The Speed
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 15:52

Bienvenu jeune homme au cheveux bleus! Amuse toi bien chez les fous nous! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://code-geass-rpg-r3.forumactif.biz/
Nemesis E. Heartnet
♤ The Mad Seller ♤
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 15:58

Merci encore à tous !! TwT ( Non je ne pleure pas !! èoé /BAM/)

Shin > Tu n'as encore rien vu (a) Je vais me surpasser cette fois !! èwé /BAM/

Matthew > Ooowi !! o/ Vous allez pouvoir compter un nouveau timbré dans vos rangs !! *salut militaire* /SBARF/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Holmes
✿ The Princess Blade ✿
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 21
Localisation : Dans mon monde à sa recherche et à la recherche de moi même

Feuille de personnage
Contractant/Chain: † Black Lord, Glen Baskerville ♥
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Dim 9 Jan - 16:58

Nemesis E. Heartnet a écrit:
Merci à tous ! (a)
Tu vas voir Hély, je vais faire une histoire encore pire que les autres !! èwé /BAM/

Heureusement que c'est pas moi qui s'occupe des validations xD Ton histoire est si longue que ça me fait mal au crâne 8D

_________________

Evangeline HOLMES ; The Princess Blade
You are my marionette Invité

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemesis E. Heartnet
♤ The Mad Seller ♤
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Lun 10 Jan - 2:44

Et encore, là j'en suis qu'à ses 13 ans uxu
Je dois encore faire toute l'histoire avec le Chain puis son plongeon dans l'Abyss !! :3
Que du travail en perspective !! (a )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin A. DawnDream
Temptation
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2010

Feuille de personnage
Contractant/Chain: Sachimé Ripper
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Lun 10 Jan - 9:29

Surpasser dans quel sens u-U T' es vraiment une sadique de faire autant souffrir tes persos ..

Si t as besoin incruste moi dans ton histoire hein :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikari Saia

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Lun 10 Jan - 19:55

(la présentation n'est pas un flood, si vous voulez parler de ce genre de chose faite le par mp) ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Motoko
~❀ ℘ℴυ℘ℯℯ δℯ ℘ℴℛcℯℒαίηℯ ❀~
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 07/08/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part sous la pluie... ~

Feuille de personnage
Contractant/Chain: Matthew M. Wisorth
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   Lun 10 Jan - 22:05

Heureusement pour toi alors, Hélène/Mariko-chou, que c'est moi qui valide...et que j'adore les longues histoires bien écrites comme celle-ci ! *o*
Le physique est très bien , le début de l'histoire magnifique, j'ai rien à re-dire à part qu'il faut A-BSO-LU-MENT qu'on RP ensembles (bah oui, j'ai enfin un camarade qui écrit des romans aussi ! =3)
J'attends la suite de l'histoire et le caractère avec impatience ~

_________________

~ Danse avec moi Invité ! Dansons jusqu'à n'en plus finir sous la lueur opaline de la Lune, oublions tout ce qui nous retient à la vie... Et si la mort nous comble, je te fais présent de mes rêves... ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karafuru-yume.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nemesis Eden Heartnet • Cursed Angel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une maison ? [Sp EDEN ]
» Blaue Angel
» cursed treasure
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Rpg :: Grande Corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit