Tout a changé, rien n'est plus comme dans cette légende absurde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marine Crowford a.k.a Lacie

Aller en bas 
AuteurMessage
Marine Crowford
♪ La mélomane du sourire ♪
♪ La mélomane du sourire ♪
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part à côté de mon lit.

Feuille de personnage
Contractant/Chain:
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Marine Crowford a.k.a Lacie   Dim 27 Fév - 19:22


feat White de Pokemon// By me
{ CROWFORD Marine }

Votre surnom: La mélomane du sourire
Race: Humaine.
Âge: Quinze ans
Groupe: Habitant
Votre Chain/Contractant: /
Votre pouvoir: /
{ Description physique }
Elle sortit de la douche, le corps ruisselant de goutelettes devenues froides. Frissonant, elle enfila un peignoir lui moulant sa taille de guêpe. Elle essuya ensuite vaguement ses longs cheveux ondulés, prenant une teinte brune étant trempés. Elle se posa devant le miroir, remarquant le maquillage, qu'elle avait oublié d'enlever, dégoulinant sous ses yeux. Soupirant, elle prit un coton et y mit du démaquillant. Frottant vivement ses cernes peu marquées, elle eut vite fait de retirer les vilaines traces noires. Elle se sécha le visage, puis se regarda à nouveau dans le miroir. Elle eut le réflexe de sourire, et d'ensuite ouvrir un tiroir.
Elle en sortit son imposante trousse de maquillage et disposa le tout sur son lavabo. De sa main frêle et pâle, elle alluma la lumière au dessus du miroir. Elle s'adossa ensuite au mur de sa douche, tout en continuant à s'observer dans le miroir. Elle prit un crayon de couleur marron, pour souligner ses yeux ambres, et s'en mit une légère touche. Elle prit ensuite le fard à paupières rose pâle, se mariant avec son nouvelle uniforme, y ajoutant des pointes de gris. Elle hésita alors. Le mascara n'était pas utile, étant donné qu'elle avait déjà de longs cils, mais le gloss, lui, avait son importance. Cependant, cela ferait sûrement trop...
Elle se résigna, puis passa à ses cheveux. Sa mèche n'était pas encore tout à fait sèche, elle ne s'y attarda donc pas. Elle prit sa « mousse », puis s'en passa dans les cheveux pour être sûr qu'ils soient bien bouclés. Elle chercha alors une possible coiffure mais, vu la touffe que c'était, elle allait avoir du mal. Se résignant, elle opta pour les laisser détacher. Constatant que sa mèche était sèche, elle brancha son lisseur, la « repassa » deux-trois coups, pour finalement être satisfaite de son entière apparence. Il ne manquait plus que les vêtements.
Devait-elle prendre son uniforme, ou se détacher du lot en prenant ses vêtements « fashions »? Après que sa mère lui ait hurlé qu'elle allait être en retard, elle se contenta de l'uniforme. Elle descendit les escaliers en trombes. Elle remarqua alors sur la table du salon le magazine pour lequel elle avait posé.

« Pas mal, les photos! On dirait pas que c'est toi! »

Balançant son peignoir dans la tête à son petit frère, elle enfila ses bottines et courut à grandes enjambées vers le lycée.
{ Description psychologique }

Originale
Quelque peu dérangée, mais pas méchante. C'est ma définition d'originale, et celle de mon entourage. Je pense, mais pas comme la plupart des gens. Là où quelqu'un se dirait "Oh mon dieu, je suis en retard!", je me dirais "Oh bon Diable, ma montre est en retard!". Etrange, non? Il suffit de s'y habituer. De plus, je parle de façon un peu décalée, et utilise des formules étranges. J'aime les oeuvres d'arts qui paraissent "singulières" aux gens, et je me réjouis de ce dont grommellent les autres.
Je n'ai pas pour habitude de classer les gens selon des catégories. Pour moi, l'apparence a autant de valeur qu'aurait un grain de riz à mes yeux. Aucune, donc! Si l'on regard ma liste d'amis, on peut constater des tas de différentes personnes, allant de « l'idol » au pur « geek ».

Honnête
Je n'essaye pas de mentir. Cela ne sert à rien, et je trouve ça assez stupide. J'ai une ouïe un peu plus développée que la moyenne – c'est dans mes gênes – et de ce fait, je sais différencier un mensonge d'une vérité. Je déteste réellement ceux qui mentent, même si c'est pas pour ne pas blesser quelqu'un. Pour moi, ce sont juste des froussards qui essayent de se voiler la face. Vous ne me verrez donc jamais mentir...

Machiavélique
Ou presque. Pour faire simple, je suis une vraie magouilleuse. J'adore créer des rumeurs à partir d'un rien, même si cela mène à des problèmes comme le veut la logique des choses. Je n'hésiterai pas à raconter un des secrets de quelqu'un si j'y vois un intérêt. Mesquine, je le suis. Mais comme je ne jure jamais, je ne mens donc pas. De plus, les gens qui viennent me raconter leurs histoires sont en parfaite connaissance des causes. Il n'existe personne au lycée qui ne me connait pas sous le nom de « La radoteuse », ou quelque chose du genre. Les rumeurs, je les invente voyez-vous! Mais jamais en mentant, juste en disant la pure vérité.

Youhou! Ou cramée des fêtes, si vous préférez.
Le verbe "s'amuser" dicte ma conduite. Ma vie entière, même! J'adore faire la fête, rigoler, parler, jouer! Si vous vous ennuyez, trouvez-moi, je ferai le guignol pour le plaisir de vos rires. J'organise toutes les fêtes du lycée, et j'ai un grand sens de la responsabilité. Je suis donc quelqu'un avec qui vous pouvez rire de bon coeur, croyez-moi! Et puis, sans moi, que serez vos soirées, je me le demande?

Bavarde
L'on me la souvent fait remarquer. Cela déplaît aux gens qui aiment raconter leurs vies, et cela plaît à ceux qui ne parlent pas beaucoup. Je peux tenir une conversation toute seule - ça va, hein! J'suis pas scyzo - à mon plus grand mérite... Ou désespoir. Je peux discuter de tout et de rien, écouter vos confidences - gare à vous, j'ai la langue bien pendue - , parler de secrets, d'amour... Une compagnie, en somme. De plus, malgré quelques rabat-joies qui ne m'apprécient pas, je suis assez « adorable ».

Aimable
Je ne mords pas, et je serais toujours généreuse. Du moins, seulement devant vous. Dans votre dos, je ne garantis rien du tout! Ne m'en veuillez pas, c'est mon caractère. Mais si vous avez besoin de quelqu'un pour vous consoler, je suis là ~ *sort la pancarte FREE HUG 8D /VLAN*
Et plus sérieusement, je suis vraiment sympathique. Si un nouveau ne peut pas se faire une place dans la classe, je m'en occupe sans problèmes! Quelqu'un se fait persécuter? Arrêtez les gamineries, allez plutôt manger un curly! *SBARF*

Douée
Une vraie championne! Figurez-vous que mes parents ont eus la « bonne » idée d'aller voir mon taux de Q.I. Le résultat? 176! Enorme, hein? Surtout pour une boulet comme moi qui adore tout particulièrement les fêtes. Vous imaginez le choc? En l'espace d'une journée, je me suis vue attribuée le titre « Einstein ». Je comprends mieux pourquoi je suis aussi flegmarde... Bien évidemment, je la cache, cette intelligence. Être intello n'attire que des problèmes, et je n'ai aucune envie d'aller dans une école de surdoués. Même ma meilleure amie n'est pas au courant. Encore heureuse!
{ Votre Histoire }

« Quelle jolie mélodie! C'est pour moi? »

Se réveillant brusquement, l'adolescente tomba de son lit, la couette l'accompagnant. En sueur, les pupilles dilatées, elle respirait de façon saccadée. Du haut de ses quinze ans, elle ne cessait de faire le même rêve. Un homme aux allures ténébreuses venait la voir, le sourire aux lèvres. Elle ne le connaissait pas, mais elle se sentait si nostalgique en l'apercevant. Et il n'y avait pas que de la nostalgie. Elle l'aimait du fond du coeur, sans pouvoir se rappeler son visage. Et donc, chaque fois qu'ils se voyaient, il lui jouait un morceau de piano. Il était si doué, et sa musique si triste, qu'elle était toujours émue. Et dès qu'elle lui demandait le nom du morceau, il ouvrait les lèvres et... Elle se réveillait. Toujours. Comme c'était le cas présent.

C'était la rentrée, mais le réveil fut dur. Le Rêve était différent de ceux d'habitudes. Cette fois-ci, elle ne s'était pas retrouvée seule avec l'homme mystérieux. Il y avait quelqu'un d'autre, un homme aux cheveux blonds. Il souriait beaucoup, parlait d'une vive voix et semblait bon ami avec le pianiste. Mais encore une fois, elle ne connaissait pas son nom. Dans ses pensées, elle n'entendit pas une amie arrivant derrière elle. Cette dernière lui mit une vive tape sur le dos, faisant tousser Marine. L'insomniaque se retourna, souriant douloureusement à la jeune fille. Au moins, elle avait oublié cette étrange histoire l'espace d'un instant.

Arrivant dans sa nouvelle classe de première, tout paraissait normal. Elle avait des amis, un emploi du temps pourri, des professeurs barbants... Quoi de plus orthodoxe? Assise sur une chaise au fond de la classe, la tête appuyée sur ses paumes, elle soupira longuement. Qui était le nouveau apparu dans son rêve? Pourquoi en avait-elle rêver seulement maintenant? Et surtout, pourquoi il y avait plus de détails? Dans sa tête de jeune lycéenne, tout commençait à s'embrouiller. Elle ne savait même pas d'où venait ses rêves. Elle avait déjà été voir un médecin, car son cas avait inquiété ses parents, mais celui-ci n'a su dire ce qu'il lui arrivait.

La journée passée, elle s'aventura dans les différents couloirs. Dès le premier jour, elle voulait connaître les environs, et repérer les jolis garçons... Ou du moins, elle espérait en trouver. Car, encore une fois du au rêve, elle n'était jamais tombée amoureuse. Qu'importe si le garçon fut beau ou non, elle avait rejetée toutes les déclarations et n'en avait jamais fait. Le ténébreux de son rêve accaparait toutes ses pensées et son amour. Cela la surprenait à chaque fois, étant donné qu'elle ne se souvenait pas de son visage.

A force de réfléchir et de marcher, elle se trouva devant la salle de musique. Intriguée, elle ouvrit la porte et jeta un coup d'oeil au lieu. Des tableaux de grands compositeurs, un pupitre, de larges fenêtres, une petite estrade pour les choristes... Mais surtout, un piano. Alors, sans même qu'elle ne sache pourquoi, son corps se trouva attiré par l'instrument. Le temps de cligner des yeux, elle était tranquillement assise en train de se craquer les mains, pour ensuite poser délicatement ses doigts sur les touches. Tout en sifflotant l'air, ses doigts bougèrent seuls. Ils jouèrent une mélodie qu'elle ne connaissait pas, dont elle n'avait jamais entendu parler mais dont l'air résonnait joyeusement dans sa tête. Toute souriante, elle joua, encore et encore, jusqu'à avoir des crampes aux mains. Un surveillant entra alors brusquement dans la salle, lui ordonnant de quitter le bâtiment. Elle regarda son portable. Effectivement, il était tard. Elle ne quémanda pas ses restes, et retourna chez elle.

Le soir venu, elle s'allongea dans son lit puis leva les yeux au plafond. Et si elle s'endormait encore? Les verrait-elle de nouveau? Peut-être que cette fois, ils lui diront leurs noms. Fermant lentement les yeux, elle sombra dans les bras de Morphée.

« Lacie? Sacrifier pour l'Abyss? »

Dans sa voix grondait la colère, et le désespoir. De nouveau, elle ne voyait pas son visage. Pourtant, elle avait tellement envie de lui caresser le visage, lui sourire et lui dire que tout allait bien. Elle ne savait pas qui était « Lacie », mais il semblait tellement tenir à cette personne qu'elle en était jalouse. Jalouse d'un rêve, en voilà une folie. Quelque part au fond d'elle, elle trouvait cela trop vrai. Elle avait l'impression qu'à chaque réveil, elle allait un jour le croiser dans la rue. Mais elle savait d'or et déjà que c'était impossible, car à en juger par les vêtements, cela avait eu lieu il y a au moins un siècle. Elle reconnut ensuite la voix du blond. Il semblait tout aussi inquiet, et partageait la tristesse de son ami. Cette fois-ci, elle se concentra sur les visages. Ils semblaient si tristes, si désemparés qu'elle ne savait que faire. Sourire était tout ce qu'il y avait comme possibilité, pour le moment. Mais la voyaient-ils seulement? A quoi ressemblait-elle, à leurs yeux?

« Pourquoi souris-tu, quand tu sais ce qu'il va...
-Quoi? Attends, dis-moi ton n- »

De nouveau, elle ouvrit les yeux et se trouva sur le sol. Cette fois-ci, elle remarqua qu'elle avait les larmes aux yeux. Elle ne comprenait pas, mais pourtant, elle avait besoin de pleurer. Pour ce sourire qu'elle ne verrait plus, pour cette fin qui devait avoir lieu, et pour Lui. Cet homme inconnu, à qui sa vie entière était vouée. Chaque rêve qu'elle avait de lui la rendait plus triste, plus renfermée que jamais. A qui appartenait ces étranges rêves? Pourquoi les vivait-elle? Comme si elle était cette « Lacie », celle qui occupait Son coeur. Elle aurait tout donné, pour ça...

Elle ne savait juste pas que ses hypothèses étaient fondées. Elle était la « réincarnation » de cette mystérieuse femme, et ses sentiments étaient ceux de la défunte...
{ Qui est derrière l'écran ? }
Un pseudo/prénom ? : Mina
Ce que vous aimez: Tout ce qui concerne la culture Japonaise, et pas seulement les mangas; la culture anglaise, surtout leur langue; la " mode "; le dessin & le graphisme, en général; tout ce qui concerne l'horlogerie, en y incluant ce qui permet de mesurer le temps tel que les sabliers, les cadrans solaires, les montres et tout le reste...
Un note /10 en ce qui vous cerne votre niveau en rp ? : A vous d'en juger. Comparé à d'autres forums, je me place au 6-7/10
Serez-vous souvent présent ? : Of course, my dear!
Comment vous avez nous trouvé ?: Le Réveil de Pandore ~
Que pensez-vous de PHRPG V.2 ? : Myagnifique, wonderful, tout ce que j'aime! >8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Holmes
✿ The Princess Blade ✿
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 22
Localisation : Dans mon monde à sa recherche et à la recherche de moi même

Feuille de personnage
Contractant/Chain: † Black Lord, Glen Baskerville ♥
Sacoche:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Marine Crowford a.k.a Lacie   Dim 27 Fév - 20:11

V é r i f i c a t i o n.d e.l a.f i c h e.d e : M.a.r.i.n.e.C.r.o.w.f.o.r.d.
.


Nom: & Prénom: Marine Crowford, La réincarnation de Lacie ~
Âge: Ok ~
Référence: White ~ C'est Okay ~
Groupe : Habitant ~
Rang: Je vais te le mettre ~
Caractère : C'est bon ~
Physique: Parfait ~
Histoire : Okay ~
Chain/Contractant: Aucun ~
Nombre de Ligne: C'est parfait ~
Orthographe: Ok

Verdict
•••••••••••••••••••••••••••••• Tu es Validé Kawaii Shôjo~ ••••••••••••••••••••••••••••••

•••••••••••••••••••••••••••••• Bon RP Marine ~ ••••••••••••••••••••••••••••••••••••

○ Froidement,
Evangeline or The Princess Blade ~


Si tu veux modifier quelque chose, préviens moi.

_________________

Evangeline HOLMES ; The Princess Blade
You are my marionette Invité

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Marine Crowford a.k.a Lacie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» La marine doit comprendre certaines choses ...
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» le retour de la marine à voile
» Chaos Space Marine Roster - Legion of the Damned

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Rpg :: Le Commencement :: { Vous êtes fiché } :: { Fiché à jamais }-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit