AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Tout a changé, rien n'est plus comme dans cette légende absurde
 

Partagez | 
 

 Shana Scarlett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shana Scarlett

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 20
Localisation : Ici et peut-être là...

MessageSujet: Shana Scarlett   Ven 20 Mai - 0:04


feat Ame Warashi
{ Scarlett Shana }

Votre surnom: Dolly Romano
Race: Humaine
Âge: 20 ans, le 14 février
Groupe: Contractants
Votre Chain/Contractant: Personne~
Votre pouvoir: Shana est juste une simple humaine...
{ Description physique }
On appela Dolly. Malgré le brouhaha présent dans les coulisses, la jeune fille l'entendit parfaitement. C'était bientôt son tour d'entrer en scène. Elle rattacha le ruban beige, qui avait glissé de ses doigts fin, à l'une de ses mèches de cheveux bleu ciel. Elle du se mettre sur la pointe des pieds pour attraper un grand chapeau noir qui se trouvait sur une étagère. Elle ne mesurait qu'un mètre cinquante... elle ne risquait pas d'aller bien haut. Elle le saisit délicatement et son regard couleur écarlate se posa sur le miroir. Elle était fine. Très fine. Et pâlichonne. Elle semblait malade, comme d'habitude. Mais c'était là son air naturel. Elle avait son petit visage à l'air d'enfant, semblant ne pas avoir pris d'âge depuis des années...à une exception. Ses yeux. Un regard d'adulte. Ou plutôt, un regard d'un adulte se cachant sous celui pétillant d'un enfant. La comptine résonna dans sa tête :

~Sweet Dolly, Sweet Dolly...~

Dolly fronça les sourcils et secoua la tête, elle ne voulait pas y penser. Mais une lueur restait dans son regard. Une blessure interne. Une personne entra subitement dans la cabine de Dolly en lui demandant si elle était prête. Face à cette intrusion, la petite métamorphosa complètement son visage, affichant un sourire radieux et enjoué, répondant d'une jolie voix musicale qu'elle arrivait. Elle donna le chapeau à la femme qui était entrée, puis celle-ci disparut bien vite de sa vision, alors que de la musique forte se faisait entendre. Musique de cirque.

Dolly jeta un dernier regard vers le miroir, avisant sa tenue. Une petite robe crème avec un ruban noir serrant sa maigre taille, finissant en noeud dans son dos. Elle ressemblait vraiment à une poupée. C'est ce qu'elle pensa en observant son costume de scène.
{ Description psychologique }
Elle quitta sa cabine, la semelle de ses ballerines claquant sur le sol de sable du chapiteau. Elle attendait derrière le rideau rouge sombre, son coeur battant la chamade. Elle était impatiente, comme d'habitude. Elle aimait la lumière des projecteurs. Le sourire des personnes regardant le numéro. La musique enchanteresse. Le décor de ce cirque comme un autre, mais qui semblait transporter les personnes s'y trouvant dans un autre monde. Oui, elle aimait le cirque. C'était sans aucun doute le seul endroit où elle se sentait à l'aise. Elle rechignait même à aller en cours pour pouvoir rester dans cet univers de rêve qu'elle aimait tant.
Elle entendit le roulement de tambour. Il était bientôt temps pour elle d'entrer. Elle se promit d'ailleurs, qu'après son numéro, elle irait piquer dans la réserve quelques-unes des fraises et de les manger avec du sucre. Oh oui, elle en trépignait. Ce petit plaisir mêlait deux choses qu'elle adorait : le sucre et les fraises dont elle raffole. Comment l'avait-elle su ? Elle avait entendu une vague discussion et s'était sentie obligée de tendre l'oreille... Curieuse. Mais elle ne pouvait l'empêcher. Une curiosité maladive.

Les rideaux s'ouvrirent et Dolly entra en scène pour un numéro... purement magique.
Qu'aimait-elle sinon le cirque et les sucreries ? Ah... Son ami Tom. Un frère pour elle. Et le seul garçon plus âgé qu'elle voulait bien approcher, avec ceux du cirque. Les adultes ? Elle en avait peur. Elle ne voulait pas s'en approcher, et s'il s'approchait, la jeune fille partait dans des crises semblable à de la schizophrenie, de même si un chat s'approchait de la poupée, puisqu'elle se prenait pour un rossignol. Elle était folle. Oui, totalement folle.

~Sweet Dolly Sweet Dolly...~

C'est en poussant un cri que Dolly ouvrit les yeux. Son numéro était fini. Elle avait piqué et mangé ses fraises. Puis elle s'était endormie sur son bureau... et "il" était venu. Pas en réalité, non, mais dans ses cauchemars, oui. La jeune fille passa ses petites mains sur son visage, repliant ses jambes, posant ses talons sur la chaise où elle se trouvait assise. Quelques mèches passaient devant elle, indomptables. Et Dolly se balança. Elle se balança. Prise de frayeur. Elle voulait oublier. Elle voulait l'oublier. Et la douleur recommençait, revenait. C'était toujours ainsi depuis qu'il lui avait fait ça.

Les autres étaient en train de manger, toute la troupe ensemble. Dolly n'allait plus à ces repas où il y avait tant de monde. Elle restait seule à présent. La seule foule qu'elle supportait : les spectateurs. Lointains et séparé d'elle par la limite de la scène circulaire. Elle sentit une main sur son épaule et se leva brusquement en criant, paniquée. C'était Tom, qui lui fit un sourire rassurant. Dolly s'excusa. Mais il savait qu'elle avait toujours peur. Qu'elle ne voulait plus aucun contact, c'était ainsi maintenant. Elle restait seule, ou bien avec les quelques enfants qui traînaient et leur faisaient des numéros. Parfois ils chantaient :

~Sweet Dolly, Sweet Dolly...~

Et la douleur revenait. Elle voulait oublier. Et elle se rappelait. Elle voulait oublier... Mais au fond... elle savait que cette blessure la hanterai.
{ Votre Histoire }
A 23 heures cinquante, madame la duchesse Elizabeth Scarlett mourut après avoir donné le nom de son enfant en un dernier soupir : Shana.

Monsieur le duc Scarlett ne voulut pas garder sa fille. D'après lui, elle était responsable de la mort de sa femme. Il l'abandonna. Mais il ne la laissa pas à la rue non, il l'a mis juste dans un panier, avec un papier sur lequel était écrit son prénom, puis posa le tout devant la première chose qu'il vit... Un cirque itinérant. Il n'avait pas eut de mal à cacher des autres la petite. Elle était venue au monde dans leur maison. Il lui suffisait de passer discrètement par l'arrière. L'homme pourrait toujours dire qu'elle était morte-née. Il partit ensuite, ne voulant plus jamais entendre parler de cette "chose". La petite ne su jamais rien de toute cette histoire. Ce fut la magicienne et un acrobate du cirque qui l'a trouvèrent. Ils la ramenèrent et la montrèrent à toute la troupe, demandant ce qu'ils devaient faire. Ils avaient un fils, Tom, âgé de six ans à cette époque. Celui-ci proposa de la garder. Il voulait une petite sœur. C'est ce qu'ils firent. Ils la nommèrent Dolly Romano. En référence à son air de poupée.


~Sweet Dolly, Sweet Dolly...~

Elle avait gardé tout de même son prénom d'origine. Elle porta les deux, même s'il était clair qu'elle se faisait bien plus appeler "Dolly" que "Shana". Ses nouveaux parents étaient adorablement gentils. Le père travaillait comme acrobate avec son fils, Tom, qui, malgré son jeune âge, était particulièrement doué. La femme, elle, était la magicienne de la troupe. Dès le plus jeune âge, ils entraînèrent Dolly à l'acrobatie. Elle s'en sortait assez bien... mais elle préférait beaucoup plus la magie. Art qu'elle travailla avec sa mère d'adoption.

Le cirque était pour elle une grande famille. Sa famille. Elle y était bien et elle n'en connaissait pas d'autre après tout. Ils voyageaient beaucoup, comme tout cirque. Mais cela ne déplaisait pas à Dolly. Elle aimait cette sensation de liberté. Elle avait l'impression de se sentir comme ses oiseaux qui migraient de-ci de-là.

Un jour finalement, alors que Dolly eut six ans, le cirque s'arrêta dans une petite ville de province et n'en bougea plus. Il devint l'attraction principale de la ville. Et les parents de Dolly étaient contents, elle et Tom pourraient aller à l'école sans avoir à en changer encore. Ils pourraient se faire des amis... Mais les amis sont une chose bien difficile à obtenir et à garder, lorsqu'on est différent. Les humains n'aiment pas la différence, c'est un fait, alors, il la refoule. Dolly restait souriante malgré les remarques

-Tu viens d'un cirque ? C'est bizarre...-
-T'es un monstre de foire en fait !-
-T'es vachement louche comme fille...-

Mais elle continuait de sourire, gentiment. Il fut un temps où elle eut un ami pourtant. Il s'appelait Arthur. Elle l'aimait beaucoup et jouait avec lui aux récréations. Mais dans une petite ville, les histoires circulent vite, ainsi que les informations. Arthur changea subitement d'école. D'un jour à l'autre. Sa mère n'aimait pas qu'il fréquenta une "saltimbanque"... Mauvaise influence pour lui d'après elle. Dolly ne su rien de tout ça. Elle regarda seulement choses arriver, se disant dans son esprit innocent d'enfant qu'Arthur devait déménager sans doute.
Alors, Dolly n'eut plus d'amis en dehors du cirque. Elle amusait les enfants qui tournaient autour du cirque. Leur faisant de petits numéros et acrobaties pour les faire rire. Eux, ils chantaient une comptine bien connue de la région :


~Il était, une jolie p'tite fille
Il n'existait, pas plus gentille
Sweet Dolly, Sweet Dolly~

Alors, Dolly continuait. Elle aimait faire rire les enfants, les occuper. Elle aimait aussi faire naître l'étincelle dans les yeux des adultes. Oui, vous savez, l'étincelle que l'on croit qu'ils ont perdu mais qu'en fait, ils gardent cachés. Au fond, se sont aussi des enfants.
A la sortie de l'école, c'était Tom qui allait la chercher, parfois en retard, parfois en avance. Ils s'en allaient par les petites ruelles éclairés du soleil de l'après-midi et quittait doucement la ville. Ils suivaient ensuite un chemin passant par un bois, peu grand et se retrouvaient dans le champ où était posé le cirque. Et Dolly grandissait, mignonne comme tout, adorable, aimant les autres même si ceux-ci ne lui rendait pas. Elle plaisait quand même aux petits garçons. Mais elle s'en moquait.


~Elle était belle, comme un ptit'ange
Dans sa jolie, robe orange.
Sweet Dolly, Sweet Dolly~

Elle faisait confiance aux autres et n'hésitait jamais pour aider les personnes, adultes comme enfants, qui voulaient bien de son aide. Le genre de petites filles dont les grands-mère tirent les joues. Le genre de petites filles adorables et naïves


~Mais un jour, un monstre pleurait
Il avait, une aile brisée
Sweet Dolly, Sweet Dolly~

Un jour, quand elle eut huit ans, alors qu'elle passait le portail de son école, Dolly s'arrêta sur le trottoir. Tom était visiblement en retard aujourd'hui aussi. Elle souleva sa robe et s'assit sur le rebord de la chaussée, son regard couleur crystal fixant le ciel qui obscurcissait lentement. L'hiver allait revenir, les jours raccourcissaient. Elle baissa les yeux en entendant des pas s'arrêter devant elle. Un homme, d'une trentaine d'années quelque peu passé, la regardait, un manteau noir sur les épaules et un grand chapeau de même couleur.
-...Salut petite, je viens suis un ami du garçon qui te raccompagne d'habitude, je vais te ramener.-
-Ah ?! T'es un ami de Tom, monsieur ??-
-Oui, Tom, c'est ça.- Répondit-il en lui tendant la main.
Dolly sourit joyeusement et attrapa la main de l'homme, se levant. Ils se mirent à marcher par le même chemin qu'elle prenait habituellement avec Tom.


~Elle ramena, le monstre chez elle
gentille Dolly, elle soigna ses ailes
Sweet Dolly, Sweet Dolly~

Quand ils se retrouvèrent dans le petit bois, l'homme, tenant toujours la main de Dolly, quitta le chemin.

-Qu'est ce que tu fais monsieur ?? C'est pas par là!- S'écria la petite en regardant la petite route de terre qu'elle perdait bientôt de vue.

-Il va bientôt faire noir, on prend un raccourci.-

Puis, au bout d'un moment, l'homme s'arrêta. Il fit assoir Dolly au pied d'un arbre et posa son index sur ses lèvres en lui disant :-...Ne fais pas de bruits, je crois avoir entendu quelqu'un.-
Dolly hocha la tête et resta silencieuse, s'installant en tailleur alors que l'homme allait de l'autre côté de l'arbre. Elle entendait ses pas non loin.


~Quand elle se coucha, il était tard
Dans le noir, le monstre vint la voir
Sweet Dolly, Sweet Dolly~

Elle tendit l'oreille mais n'entendit rien d'autre que les pas de l'homme. Puis, il revint face à elle, l'attrapant par ses frêles épaules.

-C'est bon, il n'y a personne.-

Dolly eut un sourire joyeux d'enfant, puis elle grimaça.

-Monsieur.... tu me serres fort, ça fait mal.-

Elle put voir les lèvres de l'homme se fendre en un sourire. Elle écarquilla les yeux, ne comprenant pas. Dolly se retrouva contre l'homme qu'elle entendit chantonner d'une voix rauque..."Sweet Dolly...Sweet Dolly...". Elle voulut crier, l'homme l'en empêcha en posant ses lèvres sur les siennes avec violence. Elle avait mal. Le bois était sombre, la nuit était tombée.


~Dans la nuit, elle cria
Mais le monstre, ne s'arrêtait pas
Sweet Dolly, Sweet Dolly~

Tandis qu'il la brisait, il chantait. Elle, elle pleurait. Elle n'avait jamais entendu la fin de cette chanson avant cette nuit. Dolly aurait aimé ne jamais la connaître.


~Au matin, le monstre partit
Sweet Dolly, resta dans son lit.
Sweet Dolly, Sweet Dolly~

L'aube se leva. Ceux du cirque, inquiet, l'avaient cherchés toute la nuit sans la trouver. Ils ne savaient pas où elle avait bien pu aller. Des personnes disaient l'avoir vu partir avec un homme au manteau noir. Ils craignaient le pire.


~Finalement, elle ferma les yeux
D'aprés elle, c'était le mieux.
Sweet Dolly, Sweet Dolly~

Finalement, ils rentrèrent au cirque. Ils ne savaient que faire. Ils avaient prévenu la police, mais Dolly restait introuvable.
Tout à coup, dans les premiers rayons de soleil, une petite silhouette se détacha entre les troncs du bois. La petite fille vacillait, le regard vide, des bleus et coupures sur le corps, certains apparents sous ses vêtements déchirés. Ils se dirigèrent en courant vers elle. La mère prit sa fille adoptive dans les bras, ils lui demandaient ce qui était arrivé. Comment elle allait. Mais elle, le regard dans le vide, elle répétait :
"...Sweet Dolly...Sweet Dolly..."



~Tremblante comme, un écureuil
Une perle, tomba de son œil.
Sweet Dolly, Sweet Dolly.~



Dolly ne se remit jamais de son agression. Pendant des mois, elle ne supportait plus le contact de qui que ce soit. Elle ne parlait plus. Elle ne sortait plus. C'est à peine si elle mangeait et buvait. Elle maigrissait. Le "contre-coup" d'après les policiers. Ils cherchèrent le coupable, mais l'homme au manteau noir demeurait introuvable. Avec le temps, Dolly reprit un comportement plus ou moins normal. Elle souriait, riait avec les autres enfants, elle s'était remise à jouer. Mais dans son regard de la couleur de l'eau, quelque chose avait changé.



~Elle resta, yeux fermés
Sweet Dolly, était...
...brisée.~



Elle continua ses numéros avec les enfants. Mais quand ils se mettaient à chanter cette chanson, Dolly s'arrêtait subitement, pâlissant à vue d'oeil... Une douleur lancinante parcourant son corps. Qui a dit que les souvenirs ne faisaient pas plus mal que les coups ? A ces moment, la petite fille se refermait sur elle-même. Elle s'éloignait, pour ne revenir que plus tard, comme s'il ne s'était rien passé. Les autres enfants ne comprenaient pas. Elle, elle voulait oublier. Oublier cet horrible souvenir d'une nuit dans un cauchemar.
Dolly grandit ainsi. Essayant d'oublier ce souvenir qui faisait mal sans y parvenir. Petite ange souillée elle resterait. Les années passèrent, mais elle continua de se comporter comme une enfant. Si elle ne pouvait pas oublier, alors elle refoulerait. Elle refoulerait, continuant de faire l'enfant pour oublier que ce qui faisait d'elle une "enfant" lui avait été arraché de force depuis bien longtemps.

Maintenant, Dolly à 16 ans. Rien n'a changé pourtant. Elle marchait dans le bois. Restant sur le chemin. Fixant le tronc des arbres, son regard se perdant au beau milieu d'eux. Elle se rappelait encore. Et ça lui faisait mal. La jeune fille se sentit soudainement observée. Elle regarda derrière elle.
Personne.
Elle recommença à marcher, la semelle de ses chaussures claquant sur le sol pierreux. Ses pas ralentirent peu à peu sans quelle ne s'en rende compte. Elle avait l'impression d'un voile posé sur son esprit. Le même voile de brume qui emplissait les pensées lors d'un rêve. Peut être rêvait-elle en fait ?
Dolly eut la sensation de s'envoler. Comme une poupée tirée par un fil, droit vers le ciel... Comme la poupée qu'elle était.
Elle ferma les yeux un instant.
Lorsqu'elle les rouvrit, elle ne su pas où elle était. Il faisait noir. Elle avait peur. Puis une lumière apparut. Et une créature étrange aussi.
-Chain t'a vu, Chain t'a voulu. Toi qui veux changer le passé, viens donc avec moi ! -

Dolly pencha la tête sur le côté, mais dit: "oui".
Elle aimait jouer avec les enfants, les occuper. Quelque part, c'était égoïste... car c'était ce qui lui permettait de tenter d'oublier ses souvenirs... ou "ce" souvenir en particulier. Quand cette idée lui traversa l'esprit, Dolly sentait son cœur lui faire mal, comme d'habitude.
Oui, changer. Il faut changer.


{ Qui est derrière l'écran ? }
Un pseudo/prénom ? : Dolly
Ce que vous aimez: Les poupées ♥
Un note /10 en ce qui vous cerne votre niveau en rp ? : Eto... Ce n'est pas à moi de juger... Sinon je dirais 5/10.
Serez-vous souvent présent ? : Présente ! Ah, vous faisiez pas l'appel... [7/7]
Comment vous avez nous trouvé ?: Google ~♪
Que pensez-vous de PHRPG V.2 ? : Eto... Shana aime bien~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shana Scarlett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» Scarlett Reed [Validée]
» Scarlett O'Neil. ♥
» 2- Joannie Dufour vs 7- Scarlett Johanson
» Erza Scarlett, "La reine des fées"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Rpg :: Le Commencement :: { Vous êtes fiché } :: { En attente de fichage }-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit