Tout a changé, rien n'est plus comme dans cette légende absurde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un lapin dans le chapeau ..? [Emilia + libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un lapin dans le chapeau ..? [Emilia + libre]   Sam 18 Sep - 16:22

https://www.youtube.com/watch?v=vQVeaIHWWck&feature=related

Tacata...tacata.. C'est ainsi que se réverbéraient les sabots du vieux destrier tirant le théâtre ambulant : " Le Rhum et le Rayon Lunaire ". Le renouvellement constant des quatre sabots martelant le sol faisait penser à une percussion régulière comme seul pouvait-on en voir dans les pays du Sud..
Griffin se tenait droit, tel que n'importe quel Dandy digne de ce nom devrait, menant sa monture dans les petits passages et les étroites ruelles de Levondaro. Une agglomération de vieux bâtiments entre Terra-Nuova et Leverru.. On ne pouvait pas vraiment parler de "ville", plutôt de bourg. Enfin bref, le jeune homme avait décidé qu'il tirerait tout droit depuis son ancien établissement.. Pour le moment il avait décidé qu'il se produirait entant que prestidigitateur dans les "villes" où il serait de passage et c'est exactement ce qu'il s'apprêtait à faire. Il s'était déjà bien fait les poches en escroquant une partie des plus aisés lors de la dernière réception qu'il avait tenu. Le tout était de judicieusement choisir son emplacement , une place était trop grande et il risquait de se faire rattraper par la milice locale si jamais il échouait un de ces tours de passe-passe que l'on devrait plutôt qualifier de vol.Une ruelle proposait les arrangements inverse : beaucoup trop petit! Personne ne s'arrêterait. Il fallait donc généralement se positionner aux carrefours : là il pouvait exercer sa nouvelle forme de plaisir en toute tranquillité. Il savait pertinemment que les ruelles n'étaient pas loin et qu'il pourrait semer n'importe qui sans trop se fatiguer.
En parlant de carrefours.. les femmes qui y étaient hier soir étaient quelque peu resplendissantes..et au final il n'avait même pas eu à payer. Si il devait remercier sa famille d'une chose c'est bien de l'avoir élevé dans le tact et l'éloquence..Une langue d'or vaut mieux qu'une bourse pleine de pièces.
Le poète regarda le décor se métamorphoser sous ses yeux..il passa de ruelles étroites, froides et humides comme un cachot à une magnifique avenue illuminé de toute part. Des bougies mouchetait le ciel automnal substituant des étoiles qui,d'ordinaire, formait des trous de lumière divine dans la voute céleste ..

Tacata...tacata..

Il remonta l'avenue pendant un bon quart d'heure observant les nuées de personnes déferlantes dans le sillage de sa caravane tel les vagues d'une tempête hivernale.Ah ! Enfin ! Il aperçu un carrefour qui ferait largement l'affaire. Il fit accélérer sa monture et se posta à l'intersection.
Il attacha sa monture à un réverbère et entreprit d'ouvrir sa caravane qui se déplia pour former une petite scène ornée de rideaux violets et de miroirs déformant..Il alluma des bougies dans les quatre coin de la scène. Prenant bien soin de le faire varier de couleurs en employant des métaux à chauffer différent. Le souffre pour le jaune, le zinc pour le vert, le bronze pour le rouge orangé et ce minerai qu'il avait trouvé dans un cratère lors d'un de ses nombreux voyages qui produisait une couleur violette. Voilà ! La scène et son aspect fantasmagorique rivalisait à présent avec l'avenue dans laquelle il était passé plutôt.
Il se posta sur son estrade et commença son numéro. Il fit disparaître des lapins qui, bizarrement, réapparurent dans les vêtements des spectateurs qui se faisaient de plus en plus nombreux. Il y en avait maintenant suffisamment pour commencer le véritable tour..Il sourit , souhaita la bienvenu aux nouveaux arrivant et frappa dans ses mains : un écran de fumée surgit du sol sous les pieds des curieux qui poussèrent des cris de peur, de joie, de surprise . Les reflets des bougies jouant dur les contrastes de fumée ça et là, pendant ce temps le prestidigitateur se fit la main sur des montres, des portes feuilles etc.. Il manqua de trébucher sur un pavé mais se rattrapa en exécutant une roulade absolument pas digne du Dandy qu'il était..
Lorsque la fumée cessa d'obstruer la vue des spectateurs ,ils découvrirent que la scène était devenue un véritable jardin de roses qui semblait s'envoler et chacune choisir leur propre spectateur..Tous applaudirent à la révérence du jeune homme, qui leur adressa un sourire charmant.

_"Et vois-tu Jezabel, l'art de la prestidigitation est de concentrer l'attention des curieux sur autre chose que la réalité..il faut en quelque sorte leur en créer une temporelle et absolument et totalement fictive..Que tout cela m'enchante ! Mon coeur bat plus vite qu'il ne me semble sain..et alors ? Je VIS" chuchota Griffin Gray
_"Tu es un grand malade..rappelle moi pourquoi je te suis ?" fut alors la réponse de l'entité immateriel
_"Que penses-tu du temps Jezabel?"
_"Du temps ? Ne trouves-tu pas que tu as autres choses à faire que de philosopher sur le temps ? Nous en parlerons plus tard.."

..Silence..


Le jeune homme rit de bon coeur et tira sur une manivelle non loin de lui, la scène se replia sur lui sous les applaudissement et les cris..
C'était bien joli et amusant..mais maintenant il s'agirait de doucement se hâter vers la sortie la plus proche. Ce qu'il fit en prenant soin de ne pas s'attirer de méfiance des autres.

Tacata...tacata..

Quelque heures plus tard il sortit d'un bar à la limite de la ville..il faut préciser que lui aussi était "limite"..il tituba jusqu'à sa maison vagabonde quand on soudain on l'interpella.. La police ? Il se redressa et alluma un cigarette pour se clarifier les idées à l'approche de la silouhette..Bien évidemment la cigarette eu l'effet inverse..

*Quel crétin je fais !*

_"En quoi puis-je vous prêter assistance?"
Revenir en haut Aller en bas
 
Un lapin dans le chapeau ..? [Emilia + libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trèfle Greengrass ~ « “Trèfle” de plaisanterie, comme dirait un lapin dans un carré de luzerne... »
» Une nuit en enfer
» Retrouvailles et chats dans la gorge [Pv : Clem]
» Libre à jamais dans mon cœur et dans mon âme... [Libre aux indiens]
» Madame, j'entends des voix dans ma tête [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts Rpg :: Rp Terminés-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com